•  History
  •  Research keywords
  •  Thesaurus

Urgence climat sur le toit du monde au Népal // Thibaut Vergoz

31 result(s) in 5 ms

  • Carottage de glace,  Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Carottage de glace, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Carottage de glace sur le premier glacier étudié : le Mera. En mesurant la hauteur et la densité de la neige accumulée depuis l'an passé, les glaciologues peuvent calculer son équivalent en eau. Après avoir effectué le prélèvement de la carotte, les glaciologues mesurent la densité de neige (longueur x circonférence x masse de la carotte), ainsi qu'une évaluation visuelle de la granulométrie de la neige. La hauteur de la carotte à partir du repère de l'an passé, moins la fonte, leur donne le bilan de masse du glacier.

    Cette année marque les 10 ans du suivi du bilan de masse du Mera, la plus longue série de bilan de masse du Népal. Dans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire PRESHINE, les scientifiques mesurent en effet sur le long terme l'évolution du bilan de masse des glaciers de l'Everest dans le contexte de réchauffement climatique.
    Carottage de glace, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66361

  • Installation d'une station de suivi sur le glacier Mera, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Installation d'une station de suivi sur le glacier Mera, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Dans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire PRESHINE, les scientifiques mesurent en effet sur le long terme l'évolution du bilan de masse des glaciers de l'Everest dans le contexte de réchauffement climatique.

    Les glaciologues installent une nouvelle station d'acquisition de données à 5800 mètres d'altitude sur le glacier du Mera. Cette station va notamment permettre d'affiner les connaissances concernant l'impact de la sublimation et du transport de neige soufflée par le vent sur la dynamique du glacier. Ceci grâce à des capteurs de nouvelle génération, en particulier un anémomètre sonique à trois dimensions et des tubes verticaux mesurant les impacts de neige en suspension.
    Installation d'une station de suivi sur le glacier Mera, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66368

  • Etude des roches des moraines, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Etude des roches des moraines, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Vincent Jomelli, géomorphologue au Laboratoire de Géogaphie Physique (LGP CNRS), prélève des échantillons de roche sur des moraines à 5200 m d'altitude, à proximité du Mera Peak et de Khare. Il mesurera ensuite au laboratoire la concentration en Berylium dans le quartz des échantillons collectés, ce qui lui permet de dater le recul du glacier en cet endroit précis.

    Son objectif est d'obtenir au moins 20 grammes de quartz pur par échantillon. Pour cela il sélectionne dès le départ des rochers avec déjà du quartz pur, afin de pouvoir en prélever moins (il faut ensuite apporter tous ces caillous au laboratoire !) mais aussi les purifier afin de séparer ce quartz pur (manips de chimie au labo).
    Etude des roches des moraines, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66338

  • Etude des roches des moraines, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Etude des roches des moraines, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Vincent Jomelli, géomorphologue au Laboratoire de Géogaphie Physique (LGP CNRS), prélève des échantillons de roche sur des moraines à 5200 m d'altitude, à proximité du Mera Peak et de Khare. Il mesurera ensuite au laboratoire la concentration en Berylium dans le quartz des échantillons collectés, ce qui lui permet de dater le recul du glacier en cet endroit précis.

    Son objectif est d'obtenir au moins 20 grammes de quartz pur par échantillon. Pour cela il sélectionne dès le départ des rochers avec déjà du quartz pur, afin de pouvoir en prélever moins (il faut ensuite apporter tous ces caillous au laboratoire !) mais aussi les purifier afin de séparer ce quartz pur (manips de chimie au labo).
    Etude des roches des moraines, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66335

  • Installation d'une station de suivi sur le glacier Mera, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Installation d'une station de suivi sur le glacier Mera, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Dans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire PRESHINE, les scientifiques mesurent en effet sur le long terme l'évolution du bilan de masse des glaciers de l'Everest dans le contexte de réchauffement climatique.

    Les glaciologues installent une nouvelle station d'acquisition de données à 5800 mètres d'altitude sur le glacier du Mera. Cette station va notamment permettre d'affiner les connaissances concernant l'impact de la sublimation et du transport de neige soufflée par le vent sur la dynamique du glacier. Ceci grâce à des capteurs de nouvelle génération, en particulier un anémomètre sonique à trois dimensions et des tubes verticaux mesurant les impacts de neige en suspension.
    Installation d'une station de suivi sur le glacier Mera, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66369

  • Mesure de la masse des glaciers, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Mesure de la masse des glaciers, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Dans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire PRESHINE, les scientifiques mesurent en effet sur le long terme l'évolution du bilan de masse des glaciers de l'Everest dans le contexte de réchauffement climatique.

    Fanny Brun, doctorante en glaciologie à Grenoble, réalise un profil DGPS du glacier Mera à 5400 mètres d'altitude. Avec ces profils les glaciologues mesurent le profil de surface du glacier de manière périodique (tous les ans) et en déduisent évolution de l'épaisseur. DGPS = GPS différentiel, système de positionnement à précision centimétrique dans les 3 dimensions. Les mesures sont faites à partir d'une "base" à la position précisément connue, située près du camp de base.
    Mesure de la masse des glaciers, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66348

  • Etude des roches des moraines, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Etude des roches des moraines, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Vincent Jomelli, géomorphologue au Laboratoire de Géogaphie Physique (LGP CNRS), prélève des échantillons de roche sur des moraines à 5200 m d'altitude, à proximité du Mera Peak et de Khare. Il mesurera ensuite au laboratoire la concentration en Berylium dans le quartz des échantillons collectés, ce qui lui permet de dater le recul du glacier en cet endroit précis.

    Son objectif est d'obtenir au moins 20 grammes de quartz pur par échantillon. Pour cela il sélectionne dès le départ des rochers avec déjà du quartz pur, afin de pouvoir en prélever moins (il faut ensuite apporter tous ces caillous au laboratoire !) mais aussi les purifier afin de séparer ce quartz pur (manips de chimie au labo).
    Etude des roches des moraines, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66339

  • Mesure de la masse des glaciers, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Mesure de la masse des glaciers, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Dans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire PRESHINE, les scientifiques mesurent en effet sur le long terme l'évolution du bilan de masse des glaciers de l'Everest dans le contexte de réchauffement climatique.

    Fanny Brun, doctorante en glaciologie à Grenoble, réalise un profil DGPS du glacier Mera à 5400 mètres d'altitude. Avec ces profils les glaciologues mesurent le profil de surface du glacier de manière périodique (tous les ans) et en déduisent évolution de l'épaisseur. DGPS = GPS différentiel, système de positionnement à précision centimétrique dans les 3 dimensions. Les mesures sont faites à partir d'une "base" à la position précisément connue, située près du camp de base.
    Mesure de la masse des glaciers, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66345

  • Installation d'un GPS differentiel, glacier du Mera, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Installation d'un GPS differentiel, glacier du Mera, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Patrick Wagnon (IGE IRD) prépare l'antenne du GPS différentiel qui va lui permettre de réaliser un profil d'épaisseur du glacier du Mera avec une grande précision, à proximité du sommet du Mera Peak à 6400 mètres d'altitude. Ces mesures d'épaisseur du glacier sont répétées annuellement afin d'en suivre l'évolution dans le temps.

    Plus de 4 heures d'ascension éprouvantes ont été nécessaires à Patrick wagnon et son équipe depuis le camp de base situé à 5300 mètres d'altitude. Et travailler à une telle altitude est physiquement difficile du fait du manque d'oxygène et des températures très basses, grimpant seulement à -15°C durant la journée. Une partie de l'équipe, frigorifiée et épuisée par la montée, sera contrainte à redescendre au bout d'une heure au sommet.

    A l'arrière plan, le Mont Everest et son panache de neige soufflée par le vent.

    Dans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire PRESHINE, les scientifiques mesurent en effet sur le long terme l'évolution du bilan de masse des glaciers de l'Everest dans le contexte de réchauffement climatique.
    Installation d'un GPS differentiel, glacier du Mera, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66375

  • Installation d'une station de suivi sur le glacier Mera, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Installation d'une station de suivi sur le glacier Mera, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Dans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire PRESHINE, les scientifiques mesurent en effet sur le long terme l'évolution du bilan de masse des glaciers de l'Everest dans le contexte de réchauffement climatique.

    Les glaciologues installent une nouvelle station d'acquisition de données à 5800 mètres d'altitude sur le glacier du Mera. Cette station va notamment permettre d'affiner les connaissances concernant l'impact de la sublimation et du transport de neige soufflée par le vent sur la dynamique du glacier. Ceci grâce à des capteurs de nouvelle génération, en particulier un anémomètre sonique à trois dimensions et des tubes verticaux mesurant les impacts de neige en suspension.
    Installation d'une station de suivi sur le glacier Mera, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66371

  • Nouvelle station d'acquisition de données, glacier du Mera, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Nouvelle station d'acquisition de données, glacier du Mera, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Dans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire PRESHINE, les scientifiques mesurent en effet sur le long terme l'évolution du bilan de masse des glaciers de l'Everest dans le contexte de réchauffement climatique.

    Nouvelle station d'acquisition de données installée en 2017 à 5800 mètres d'altitude sur le glacier du Mera. Cette station va notamment permettre d'affiner les connaissances concernant l'impact de la sublimation et du transport de neige soufflée par le vent sur la dynamique du glacier. Ceci grâce à des capteurs de nouvelle génération, en particulier un anémomètre sonique à trois dimensions et des tubes verticaux mesurant les impacts de neige en suspension.
    Nouvelle station d'acquisition de données, glacier du Mera, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66373

  • Carottage sur le glacier Mera, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Carottage sur le glacier Mera, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Patrick Wagnon, qui dirige l’expédition PRESHINE réalise un carottage de glace au sommet du Mera Peak, à 6400 mètres d'altitude.
    Plus de 4 heures d'ascension éprouvantes ont été nécessaires à Patrick wagnon et son équipe depuis le camp de base situé à 5300 mètres d'altitude. Il a fallu le quitter à 3 heures du matin pour avoir suffisamment de temps au sommet. Travailler à une telle altitude est physiquement difficile du fait du manque d'oxygène et des températures très basses, grimpant seulement à -15°C durant la journée. Une partie de l'équipe, frigorifiée et épuisée par la montée, sera contrainte à redescendre au bout d'une heure au sommet.

    Dans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire PRESHINE, les scientifiques mesurent en effet sur le long terme l'évolution du bilan de masse des glaciers de l'Everest dans le contexte de réchauffement climatique.
    Carottage sur le glacier Mera, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66376

  • Campement de base Mera Peak, expédition PRESHINE, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Campement de base Mera Peak, expédition PRESHINE, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Tentes, Camp de base du Mera Peak à 5300 mètres d'altitude, premier glacier étudié, où l'équipe a séjourné 10 jours, travaillant de plus en plus haut en altitude, jusqu'au sommet à 6400 mètres.
    Campement de base Mera Peak, expédition PRESHINE, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66349

  • Carottage de glace,  Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Carottage de glace, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : EDans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire PRESHINE, les scientifiques mesurent en effet sur le long terme l'évolution du bilan de masse des glaciers de l'Everest dans le contexte de réchauffement climatique.
    Carottage de glace sur le premier glacier étudié : le Mera. En mesurant la hauteur et la densité de la neige accumulée depuis l'an passé, les glaciologues peuvent calculer son équivalent en eau. Après avoir effectué le prélèvement de la carotte, les glaciologues mesurent la densité de neige (longueur x circonférence x masse de la carotte), ainsi qu'une évaluation visuelle de la granulométrie de la neige. La hauteur de la carotte à partir du repère de l'an passé, moins la fonte, leur donne le bilan de masse du glacier.
    Cette marque permet de connaitre l'épaisseur de l'accumulation de neige qui a eu lieu depuis l'an dernier. Elle correspond à l'épandage d'une poudre bleue à la surface du glacier réalisée l'an dernier par l'équipe.
    Cette année marque les 10 ans du suivi du bilan de masse du Mera, la plus longue série de bilan de masse du Népal.
    Carottage de glace, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66364

  • Carottage de glace,  Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Carottage de glace, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Carottage de glace sur le premier glacier étudié : le Mera. En mesurant la hauteur et la densité de la neige accumulée depuis l'an passé, les glaciologues peuvent calculer son équivalent en eau. Après avoir effectué le prélèvement de la carotte, les glaciologues mesurent la densité de neige (longueur x circonférence x masse de la carotte), ainsi qu'une évaluation visuelle de la granulométrie de la neige. La hauteur de la carotte à partir du repère de l'an passé, moins la fonte, leur donne le bilan de masse du glacier.

    Cette année marque les 10 ans du suivi du bilan de masse du Mera, la plus longue série de bilan de masse du Népal. Dans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire PRESHINE, les scientifiques mesurent en effet sur le long terme l'évolution du bilan de masse des glaciers de l'Everest dans le contexte de réchauffement climatique.
    Carottage de glace, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66359

  • Analyse des données, expédition Preshine 2017
    METADATA_LABEL_TITLE : Analyse des données, expédition Preshine 2017
    METADATA_LABEL_CAPTION : Tente mess du camp de base sur le Mera Peak. À 5300 mètres d'altitude sur le premier glacier étudié. L'équipe y a séjourné 10 jours, travaillant de plus en plus haut en altitude, jusqu'au sommet à 6400 mètres.

    Les journées de travail sont longues sur le glacier du Mera Peak, mais le soleil se couche tôt, laissant place à la nuit glaciale. Par -15°C, sous la tente commune du camp de base à 5300 mètres d'altitude, Fanny Brun (étudiante doctorante) et Patrick Wagnon (glaciologue à l'IRD (LGGE Grenoble) et chef de l'expédition, analysent sur ordinateur le profil GPS différentiel effectué plus tôt dans la journée sur le glacier. Ces mesures de l'épaisseur du glacier sont effectuées tous les ans avec une grande précision, afin d'en mesurer l'évolution au cours du temps.
    Analyse des données, expédition Preshine 2017
    Vergoz, Thibaut

      66351

  • Trek, Expédition Preshine 2017, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Trek, Expédition Preshine 2017, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Dans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire PRESHINE, les scientifiques mesurent en effet sur le long terme l'évolution du bilan de masse des glaciers de l'Everest dans le contexte de réchauffement climatique.

    Trek en direction de la Pyramide, à proximité des glaciers Changri-Nup et Pokalde. 5 jours de marche seront nécessaires, via le col de l'Amphulapcha (5900 mètres) pour atteindre le camp de base du Changri-Nup, à 5400 mètres d'altitude. Transit Mera - pyramide J3.
    Trek, Expédition Preshine 2017, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66390

  • Transport de matériel, expédition Preshine 2017
    METADATA_LABEL_TITLE : Transport de matériel, expédition Preshine 2017
    METADATA_LABEL_CAPTION : Les glaciologues effectuent leurs relevés sur le premier glacier étudié : le Mera. Chaque jour il faut monter le matériel et les hommes depuis le camp de base à 5300 mètres jusqu'aux sites d'étude situés entre 5300 et 6400 mètres d'altitude.
    Transport de matériel, expédition Preshine 2017
    Vergoz, Thibaut

      66352

  • Montée du glacier Méra, Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Montée du glacier Méra, Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Dans le cadre du programme de recherche interdisciplinaire PRESHINE, les scientifiques mesurent en effet sur le long terme l'évolution du bilan de masse des glaciers de l'Everest dans le contexte de réchauffement climatique.
    Glacier du Mera (langue Naulek), premier glacier étudié par l'expédition de glaciologie. 5400m. Fanny Brun, étudiante (doctorante LTHE).
    Montée du glacier Méra, Népal
    Vergoz, Thibaut

      66343

  • Gestion des risques au Népal
    METADATA_LABEL_TITLE : Gestion des risques au Népal
    METADATA_LABEL_CAPTION : Le lac Imja, considéré comme très dangereux. Situé en haut d'une des principales vallées du massif, plusieurs villages en aval seraient directement exposés en cas de rupture de sa moraine. Ce qui pourrait être le cas par exemple lors d'un séisme. L'armée népalaise a aménagé son émissaire à l'aide d'un barrage et de gabions pour en renforcer la moraine. Le niveau du lac a été abaissé de 4 mètres pour réduire le risque, ce qui a pris plus d'une année entre 2016 et 2017.
    Gestion des risques au Népal
    Vergoz, Thibaut

      66398