Votre recherche :

58204 résultat(s) en 0.19 s (affichage limité à 5000)

  • Gestes barrières, Afrique du Sud
    Titre  : Gestes barrières, Afrique du Sud
    Légende  : Lors de la pandémie du Covid-19 (corona virus) à Pretoria, à l’entrée des supermarchés sud-africains, les employés nettoient les cadis et les mains des clients avec de la solution hydroalcoolique. La distanciation sociale et les gestes barrières doivent être respectés.
    Gestes barrières, Afrique du Sud
    Bégard, Cécile

      68947

  • Un cytomètre analyseur de terrain, PRECYM, MIO.
    Titre  : Un cytomètre analyseur de terrain, PRECYM, MIO.
    Légende  : Ce petit cytomètre analyseur de terrain compact a été développé tout particulièrement pour l’analyse haute fréquence d’échantillon de phytoplancton. Équipé d’un laser bleu et d’une chambre d’analyse plus large que les cytomètres analyseurs conventionnels, il permet l’analyse de particules beaucoup plus grandes et longues (chaînettes de micro-algues), tout en permettant l’analyse des espèces de petites tailles (telles que les synechococcus). Son système d’acquisition permet d’enregistrer les profils enregistrés par l’ensemble des détecteurs (scatters et fluorescences). Il permet également d’automatiser les acquisitions en programmant la fréquence et la durée des analyses, et ce à distance. Ce petit cytomètre analyseur de terrain peut ainsi être emmené sur le terrain ou embarqué, piloté à distance, et son système de recyclage de fluidique lui permet de fonctionner de façon autonome. Enfin le Cytosense (Cytobuoy) est équipé d’un système de capture d’image permettant d’obtenir les images des particules analysées.
    Un cytomètre analyseur de terrain, PRECYM, MIO.
    Vergoz, Thibaut

      68356

  • Cytomètre trieur de microorganismes, plateforme PRECYM, MIO.
    Titre  : Cytomètre trieur de microorganismes, plateforme PRECYM, MIO.
    Légende  : Ce cytomètre trieur a été développé tout particulièrement pour l’analyse des petites particules (module ‘small particles’ + module de polarisation de la lumière).
    Il est utilisé lorsque des populations de l’échantillon (jusqu’à 4) doivent être triées (isolées physiquement). Il est également indispensable pour l’analyse fine d’échantillons nécessitant des sources d’excitations multiples, permettant ainsi de mieux discriminer des sous-populations, notamment lors de l’analyse de microalgues, de bactéries….

    Ici, Aude Barani, biologiste, Responsable Technique Plateforme Instrumentale PRECYM, réalise les réglages du cytomètre trieur INFLUX Mariner (BD Biosciences) pour le tri de sous-populations de phytoplancton.
    Cytomètre trieur de microorganismes, plateforme PRECYM, MIO.
    Vergoz, Thibaut

      68347

  • Cytomètre trieur de microorganismes, plateforme PRECYM, MIO.
    Titre  : Cytomètre trieur de microorganismes, plateforme PRECYM, MIO.
    Légende  : Ce cytomètre trieur a été développé tout particulièrement pour l’analyse des petites particules (module ‘small particles’ + module de polarisation de la lumière).
    Il est utilisé lorsque des populations de l’échantillon (jusqu’à 4) doivent être triées (isolée physiquement). Il est également indispensable pour l’analyse fine d’échantillons nécessitant des sources d’excitations multiples, permettant ainsi de mieux discriminer des sous-populations, notamment lors de l’analyse de microalgues, de bactéries….

    Cytomètre analyseur-trieur INFLUX Mariner (BD Biosciences) équipé de 3 des sources d’excitation (3 lasers : bleu / 488nm, vert-jaune / 561nm et UV /351nm). Vue sur la façade de la machine et gros plans sur la chambre d’analyse et les lasers.

    La plateforme PRECYM (Plateforme REgionale de CYtométrie pour la Microbiologie) du MIO est spécialisée dans l’analyse à l’échelle individuelle des micro-organismes par cytométrie en flux : identification, dénombrements, tri, caractérisation de la physiologie, de la viabilité, des activités des micro-organismes.
    Cytomètre trieur de microorganismes, plateforme PRECYM, MIO.
    Vergoz, Thibaut

      68342

  • Analyse des microorganismes par cytométrie, MIO.
    Titre  : Analyse des microorganismes par cytométrie, MIO.
    Légende  : Réglages du cytomètre trieur INFLUX Mariner (BD Biosciences).
    Ce cytomètre trieur a été développé tout particulièrement pour l’analyse des petites particules (module ‘small particles’ + module de polarisation de la lumière).
    Il est utilisé lorsque des populations de l’échantillon (jusqu’à 4) doivent être triées (isolée physiquement du reste de l’échantillon). Il est également indispensable pour l’analyse fine d’échantillons nécessitant des sources d’excitations multiples, permettant ainsi de mieux discriminer des sous-populations, notamment lors de l’analyse de microalgues

    Ici, Aude Barani, biologiste, Responsable Technique Plateforme Instrumentale PRECYM (cytométrie en flux) réalise les réglages et alignements du cytomètre trieur INFLUX Mariner (BD Biosciences).
    La plateforme PRECYM (Plateforme REgionale de CYtométrie pour la Microbiologie) du MIO est spécialisée dans l’analyse à l’échelle individuelle des micro-organismes par cytométrie en flux : identification, dénombrements, tri, caractérisation de la physiologie, de la viabilité, des activités des micro-organismes.
    Analyse des microorganismes par cytométrie, MIO.
    Vergoz, Thibaut

      68335

  • Bâtiment du MIO, Luminy
    Titre  : Bâtiment du MIO, Luminy
    Légende  : Vue intérieure, Bâtiment, MIO, Luminy.
    Bâtiment du MIO, Luminy
    Vergoz, Thibaut

      68330

  • Culture de l'igname, Côte d'Ivoire
    Titre  : Culture de l'igname, Côte d'Ivoire
    Légende  : Stockage d'ignames, Grand Lahou, Côte d'Ivoire.
    Culture de l'igname, Côte d'Ivoire
    Masse, Dominique

      68953

  • Scène de pêche, Vanuatu
    Titre  : Scène de pêche, Vanuatu
    Légende  : Scène de pêche en famille sur le littoral, Vao, Vanuatu.
    Scène de pêche, Vanuatu
    Sabinot, Catherine

      68889

  • Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Titre  : Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Légende  : Dans le sud-ouest de Madagascar (Anakao), les pêcheurs traditionnels ciblent les petites pélagiques de manière saisonnière, dans les zones peu profondes à proximité des récifs coralliens. Le filet, fabriqué artisanalement et muni d’une poche en moustiquaire, encercle le banc puis et tracté à bord de la pirogue principale à la force des bras, à la manière d’une senne de fond, tandis que d’autres pêcheurs vérifient en apnée le bon déroulement de l’opération. Plusieurs pirogues sont mobilisées, voire plusieurs dizaines en cas de très grand banc ou d’espèces de plus grande taille. Les captures peuvent atteindre plusieurs dizaines de kg. Après avoir été séchées, elles seront commercialisées à l’intérieur du pays à près de 1.000 km. Ces ressources pélagiques côtières constituent ainsi un complément important pour les pêcheurs Vezo qui exploitent par ailleurs une grande diversité de poissons et d’invertébrés récifaux, et dont la pêche représentent le principal, sinon unique, moyen de subsistance.
    Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Leopold, Marc

      68885

  • Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Titre  : Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Légende  : Dans le sud-ouest de Madagascar (Anakao), les pêcheurs traditionnels ciblent les petites pélagiques de manière saisonnière, dans les zones peu profondes à proximité des récifs coralliens. Le filet, fabriqué artisanalement et muni d’une poche en moustiquaire, encercle le banc puis et tracté à bord de la pirogue principale à la force des bras, à la manière d’une senne de fond, tandis que d’autres pêcheurs vérifient en apnée le bon déroulement de l’opération. Plusieurs pirogues sont mobilisées, voire plusieurs dizaines en cas de très grand banc ou d’espèces de plus grande taille. Les captures peuvent atteindre plusieurs dizaines de kg. Après avoir été séchées, elles seront commercialisées à l’intérieur du pays à près de 1.000 km. Ces ressources pélagiques côtières constituent ainsi un complément important pour les pêcheurs Vezo qui exploitent par ailleurs une grande diversité de poissons et d’invertébrés récifaux, et dont la pêche représentent le principal, sinon unique, moyen de subsistance.
    Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Leopold, Marc

      68883

  • Tortue marine, Indonésie
    Titre  : Tortue marine, Indonésie
    Légende  : Les tortues marines sont les tortues de la super-famille des Chelonioidea. Elles sont présentes dans tous les océans du monde à l'exception de l'océan Arctique. Espèces vulnérables ou menacées, elles peuvent faire localement l'objet de protection ou de plan de restauration.
    Ici, une tortue marine au repos sous le corail en Papouasie-Occidentale lors d'une des expéditions Lengguru.
    Tortue marine, Indonésie
    Bahuet, Eric

      68878

  • Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Titre  : Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Légende  : Véritables architectes, les coraux (plus de 1.000 espèces dans les mers tropicales) bâtissent des édifices complexes et multiformes. Les récifs coralliens constituent des écos-systèmes au milieu des océans. Ils ne couvrent que 0,2 % de la surface des mers mais abritent pourtant plus de 25 % de la biodiversité marine mondiale, soit près de 60.000 espèces décrites.

    Ainsi, les poissons coralliens constituent le groupe de vertébrés le plus diversifié au monde. Et ici, la zone Indonésie-Philippines regroupe 3.000 de ces espèces, soit dix fois plus que dans les autres récifs coralliens, comme par exemple dans le Pacifique Est.
    Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Di Raimondo, Gilles

      68870

  • Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Titre  : Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Légende  : Véritables architectes, les coraux (plus de 1.000 espèces dans les mers tropicales) bâtissent des édifices complexes et multiformes. Les récifs coralliens constituent des éco-systèmes au milieu des océans. Ils ne couvrent que 0,2 % de la surface des mers mais abritent pourtant plus de 25 % de la biodiversité marine mondiale, soit près de 60.000 espèces décrites.

    Ici, un plongeur scientifique observant une multitude de formes de vie appartenant à de nombreux groupes biologiques.
    Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Di Raimondo, Gilles

      68877

  • Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Titre  : Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Légende  : Véritables architectes, les coraux (plus de 1.000 espèces dans les mers tropicales) bâtissent des édifices complexes et multiformes. Les récifs coralliens constituent des éco-systèmes au milieu des océans. Ils ne couvrent que 0,2 % de la surface des mers mais abritent pourtant plus de 25 % de la biodiversité marine mondiale, soit près de 60.000 espèces décrites.
    Ici, un plongeur scientifique observant un corail gorgone.
    Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Di Raimondo, Gilles

      68875

  • Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Titre  : Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Légende  : Véritables architectes, les coraux (plus de 1.000 espèces dans les mers tropicales) bâtissent des édifices complexes et multiformes. Les récifs coralliens constituent des éco-systèmes au milieu des océans. Ils ne couvrent que 0,2 % de la surface des mers mais abritent pourtant plus de 25 % de la biodiversité marine mondiale, soit près de 60.000 espèces décrites.

    Ici, un plongeur scientifique observant une multitude de formes de vie appartenant à de nombreux groupes biologiques.
    Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Di Raimondo, Gilles

      68876

  • Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Titre  : Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Légende  : Véritables architectes, les coraux (plus de 1.000 espèces dans les mers tropicales) bâtissent des édifices complexes et multiformes. Les récifs coralliens constituent des écos-systèmes au milieu des océans. Ils ne couvrent que 0,2 % de la surface des mers mais abritent pourtant plus de 25 % de la biodiversité marine mondiale, soit près de 60.000 espèces décrites.

    Ainsi, les poissons coralliens constituent le groupe de vertébrés le plus diversifié au monde. Et ici, la zone Indonésie-Philippines regroupe 3.000 de ces espèces, soit dix fois plus que dans les autres récifs coralliens, comme par exemple dans le Pacifique Est.
    Plongeur et récifs coralliens, Indonésie
    Di Raimondo, Gilles

      68871

  • Collecte de plantes, Pérou
    Titre  : Collecte de plantes, Pérou
    Légende  : Collecte de plantes endémiques autour de la communauté autochtone de San Pedro de Pichanaz (Yanesha), Secteur Azulis, District de Palcazú, Province de Oxapampa, région de Pasco.

    Ici, en forêt avec Augusto Flores, membre de la communauté Yanesha.

    Mission exploratoire e plantes utilisées en médecine traditionnelle pour soigner la leishamniose chez les Yaneshas – LMI LAVI.
    Collecte de plantes, Pérou
    Haddad, Mohamed

      68842

  • Collecte de plantes, Pérou
    Titre  : Collecte de plantes, Pérou
    Légende  : Collecte d'une plante de la famille des Myrsinaceae (aucune information sur le nom de l’espèce)
    Lieu de collecte : Oxapampa, Pérou
    Mission pour le projet DIPERSAP (saponines anti-leishmaniennes) financé par la FRB.
    Collecte de plantes, Pérou
    Haddad, Mohamed

      68836

  • Suivi des oiseaux aux Seychelles
    Titre  : Suivi des oiseaux aux Seychelles
    Légende  : Suivi des oiseaux de l'Atoll d'Aldabra aux Seychelles.
    Suivi des oiseaux aux Seychelles
    Marsac, Francis

      V09

  • Maladie des coraux branchus, Nouvelle Calédonie
    Titre  : Maladie des coraux branchus, Nouvelle Calédonie
    Légende  : La maladie de la bande blanche, ou "white syndrome », est une lésion causée par des bactéries ou des champignons. Elle affecte et tue beaucoup de coraux branchus, comme ici l'Acropora sp. du récif de Sèche Croissant (lagon de Nouvelle-Calédonie, Grande Terre). Les Acropora font partie des coraux les plus abondants dans les récifs actuels, à l'échelle du globe.

    Les 3 bandes de couleur visibles sur la colonie corallienne permettent d'identifier la maladie de la bande blanche.
    Au 1er plan, la bande bleutée correspond à la partie vivante du corail branchu. Les algues symbiotiques (zooxanthelles) vivant dans le tissu corallien lui donnent cette couleur.
    Au 2ème plan, la bande blanche correspond à la zone malade ou fraîchement morte. Le squelette corallien blanc dénué de tissus vivants apparaît alors. La zone intermédiaire entre la bande blanche et la bande bleutée (non visible ici) est la zone où l’infection sévit.
    Enfin, au 3ème plan, la bande jaunâtre-verdâtre correspond à la zone du corail morte depuis un certain temps. Lorsqu'un squelette est dénudé il est rapidement colonisé par des biofilms microbiens et algaux lui donnant cette couleur verdâtre.
    L’issue de la maladie est inexorable à moins d’une intervention extérieure (couper les branches encore saines et les faire pousser ailleurs). Pour limiter les explosions de maladies coralliennes et par conséquent un taux de mortalité corallienne important, il faut en particulier limiter le réchauffement climatique et la pollution.
    Maladie des coraux branchus, Nouvelle Calédonie
    Tribollet, Aline

      68868