Biodiversité en Equateur

122 résultat(s) en 5 ms

  • Membracide
    Titre  : Membracide
    Légende  : Membracide (Alchisme grossa) - Mindo. On a dénombré plus de 3 300 espèces de Membracides (famille Membracidae) dans le monde, la plus grande diversité se concentrant dans les zones néotropicales. Des études révèlent que la diversité des Membracides diminue avec la latitude depuis la ligne équinoxiale jusqu'au Mexique, l'Équateur représentant un des pays les plus riches en espèces de cette famille. Leur diversité se reflète dans la variété des formes et des couleurs du pronotum, segment placé derrière la tête dont la fonction n¿a pas été élucidée.


    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.
    Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l'édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.fr.

    Membracide
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45720

  • Serpent arboricole
    Titre  : Serpent arboricole
    Légende  : Serpent arboricole (Imantodes inornatus) - Esmeraldas.
    Depuis 1900, 13 nouvelles espèces de reptiles ont été décrites chaque décennie en Équateur. La diversité des serpents dans les régions tropicales chaudes est élevée, surtout dans les forêts humides de plaine. On a dénombré jusqu'à 88 espèces dans une seule localité en Amazonie péruvienne. Plusieurs espèces néotropicales comme celles du genre Imantodes se sont probablement diversifiées depuis le sud de l'Amérique centrale et le nord de l¿Amérique du Sud et ont ensuite colonisé d¿autres régions.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Serpent arboricole
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45721

  • Lézard basilic
    Titre  : Lézard basilic
    Légende  : Basilic de l'Ouest (Basiliscus galeritus)- Réserve de Maquipucuna. La forêt du Chocó contribue de façon significative àl'extraordinaire biodiversité équatorienne. Cette région abrite une des quatre espèces vivantes de lézard basilic,renommé pour sa capacité à courir sur l'eau. Ces lézards sont principalement répartis en Amérique centrale, où ils se sont probablement diversifiés avant de coloniser le nord de l'Amérique du Sud.
    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Lézard basilic
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45722

  • Iguane vert
    Titre  : Iguane vert
    Légende  : Iguane vert (Iguana Iguana) - Mompiche. Parmi les reptiles, l'ordre des Squamates comprend les
    lézards, les serpents et les amphisbènes. Les Squamates se subdivisent en deux principaux groupes selon leur morphologie : les lézards du type iguanes et toutes les autres espèces. Une étape importante de l'évolution entre les deux groupes est marquée par le passage de la langue préhensile des iguanes à la denture des autres lézards et serpents, utilisée pour attraper des proies. Cette évolution morphologique leur a permis de s'attaquer à une variété de proies qui ne sont pas accessibles aux iguanes, avec pour conséquence une plus faible diversification des lézards du type iguanes, qui ne représentent aujourd'hui qu'un 5 ième des espèces de lézards. Aujourd'hui, 414 espèces de reptiles vivent en Équateur.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Iguane vert
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45723

  • Iguane nain
    Titre  : Iguane nain
    Légende  : La plupart des lézards rencontrés sur un versant des Andes équatoriennes diffèrent de ceux qui peuplent l'autre versant. En Équateur, il existe 12 espèces d'iguanes nains (Hoploceridae); 8 d'entre elles se trouvent uniquement à l'est des Andes, alors que les 4 autres (comme E. oshaughnessyi) ne se rencontrent que dans les forêts tropicales et subtropicales de l'Ouest. Une espèce nouvelle a été découverte récemment en Équateur, et probablement 2 autres en Bolivie et au Pérou.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l'édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Iguane nain
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45724

  • Vipère à fosse
    Titre  : Vipère à fosse
    Légende  : Vipère à fosse (Bothriopsis taeniata) - Parc national Yasuní.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Vipère à fosse
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45725

  • Vipère Fer de lance
    Titre  : Vipère Fer de lance
    Légende  : Fer de lance (Bothrops asper) - Réserve intégrale d'Otonga.Les vipéridés des genres Bothrops et Bothriopsis représentent 42 espèces parmi lesquelles neuf vivent en Équateur. La taxonomie est fortement contestée et il a récemment été proposé de diviser le genre Bothrops (36 espèces) en plusieurs genres. Pourquoi est-ce important ? Dans l'ouest de l'Équateur, B. asper est responsable de 80 % des morsures de serpents et en Amazonie, B. atrox est à l'origine de 60 % des morsures. Étant donné que la composition du venin de chaque espèce est partiellement liée à leur position phylogénique, un système taxonomique basé sur l¿évolution des espèces de Bothrops peut aider à la production de sérums antivenins et au traitement des envenimations.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Vipère Fer de lance
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45726

  • Serpent chat
    Titre  : Serpent chat
    Légende  : Serpent chat (Leptodeira septentrionalis) - Guayas
    Les forêts côtières équatoriennes, qui abritent les serpents chats, sont un des écosystèmes les plus menacés au monde : il ne subsiste que 2 % de la forêt primitive. On dispose de peu d'informations sur la répartition, l'abondance et les populations de reptiles dans ces zones ; seule une des 48 espèces de reptiles recensées dans cette région a été évaluée par l'UICN. Cependant, dans le cas spécifique de L. septentrionalis, la conservation de l'espèce pose peu de problème car elle s'adapte à des zones d'activités humaines

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Serpent chat
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45727

  • Chouette des terriers
    Titre  : Chouette des terriers
    Légende  : Chouette des terriers (Athene cunicularia pichinchae)- Pifo.Jusqu'à maintenant, on a recensé 28 espèces de hiboux et chouettes en Équateur, avec une grande diversité observée dans les forêts de plaine. Ces rapaces, principalement nocturnes, se rencontrent dans une grande variété d'habitats, depuis les îles Galápagos jusqu¿aux páramos andins. Ces oiseaux sont souvent classés en différentes sous-espèces parfois séparées géographiquement, ce qui augmente le
    degré de diversité. Par exemple, en Équateur, on trouve deux sous-espèces de chouette des terriers, la race des montagnes, pichinchae, et la race des plaines du sud-ouest, plus pâle et plus petite, punensis. On a dénombré presque 1 600 espèces d¿oiseaux en Équateur, soit plus de la moitié de toutes les espèces rencontrées en Amérique du Sud. Une telle diversité dans un pays aussi petit est unique au monde.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Chouette des terriers
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45728

  • Grallaire ocrée
    Titre  : Grallaire ocrée
    Légende  : Grallaire ocrée (Grallaricula flavirostris)- Nanegalito.

    Parmi les oiseaux les plus recherchés, par les ornithologues, les Grallarias et les Grallariculas appartiennent à la famille des
    Grallariidae, récemment reconnue. Cette famille comprend
    quelque 50 espèces, dont 23 vivent en Équateur. Ces oiseaux présentent leur plus grande diversité dans les forêts humides d¿altitude moyenne situées dans le nord et le centre des Andes. La plupart des espèces vivent en forêt et passent inaperçues tant elles sont discrètes. Cinq espèces de Grallarias et de Grallariculas ont été ajoutées à la liste des oiseaux recensés en Équateur depuis 1970.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Grallaire ocrée
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45729

  • Grallaire géante
    Titre  : Grallaire géante
    Légende  : Grallaire géante (Grallaria gigantea) - Nanegalito.

    Parmi les oiseaux les plus recherchés, par les ornithologues, les Grallarias et les Grallariculas appartiennent à la famille des Grallariidae, récemment reconnue. Cette famille comprend quelques 50 espèces, dont 23 vivent en Équateur. Ces oiseaux présentent leur plus grande diversité dans les forêts humides d'altitude moyenne situées dans le nord et le centre des Andes. La plupart des espèces vivent en forêt et passent inaperçues tant elles sont discrètes. Cinq espèces de Grallarias et de Grallariculas ont été ajoutées à la liste des oiseaux recensés en Équateur depuis 1970. Parmi eux, la grallaire jocotoco, qui a été découverte dans le sud de l'Équateur en 1997.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Grallaire géante
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45731

  • Tapir du Brésil
    Titre  : Tapir du Brésil
    Légende  : Tapir du Brésil (Tapirus terrestris)- Parc national Yasuní.
    En Équateur, les trois espèces de tapirs (tapir de Baird, tapir des montagnes et tapir du Brésil) sont les seules représentantes non domestiquées de mammifères ongulés ayant un nombre impair de doigts (bien que la présence d'une population sauvage du tapir de Baird puisse être mise en doute). Les biologistes continuent à se demander si ces animaux sont plus proches des ongulés au nombre pair de doigts (comme les pécaris) ou des carnivores. Le tapir du Brésil se limite à la région
    amazonienne.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Tapir du Brésil
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45746

  • Opossum des Andes à oreilles blanches
    Titre  : Opossum des Andes à oreilles blanches
    Légende  : Opossum des Andes à oreilles blanches (Didelphis pernigra) - Mindo.
    Les marsupiaux sont l'un des groupes de mammifères les plus anciens d'Amérique du Sud. Ils se caractérisent par une poche ventrale dans laquelle les femelles transportent leurs petits. Ce groupe est probablement apparu il y a 60 millions d'années, il s'est ensuite dispersé de l'Antarctique à l'Australasie. 98 espèces vivent actuellement dans le Nouveau Monde, dont 23 en Équateur. Bien que les marsupiaux du Nouveau Monde aient été les premiers à être recensés, décrits et classés par les biologistes, leur intérêt zoologique a été éclipsé par la découverte des marsupiaux d'Australasie.Nous avons une connaissance limitée des divers marsupiaux néotropicaux et le nombre d'espèces répertoriées dans certains genres, surtout dans les Andes, va sûrement augmenter avec les recherches futures.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Opossum des Andes à oreilles blanches
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45751

  • Touï de Deville
    Titre  : Touï de Deville
    Légende  : Touï de Deville (Brotogeris cyanoptera)-Parc national Yasuní.
    Dans plusieurs régions d¿Amérique du Sud, les perroquets, perruches et aras se posent en bandes bruyantes sur des bancs d¿argile où ils se nourrissent de particules du sol qui améliorent leur digestion. Plusieurs espèces de perroquets
    essaient d¿éviter la compétition en utilisant le banc d¿argile à différentes heures de la journée. Cependant, lorsque certaines
    espèces sont présentes en même temps, celles qui sont de taille supérieure ou celles qui sont en bandes plus nombreuses éloignent généralement les autres espèces vers un côté du banc ou vers les arbres aux alentours. Ce
    type de dynamique profite à toute la communauté de perroquets : les oiseaux qui attendent leur tour sur le banc peuvent surveiller et avertir de tout danger imminent.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Touï de Deville
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45758

  • Orchidées et  bromélias
    Titre  : Orchidées et bromélias
    Légende  : Orchidées (Odontoglossum cirrhosum) et bromélias Réserve de Bellavista, forêt de nuages.
    L4incroyable richesse spécifique des orchidées provient de leur habitat principalement arboricole. Sur 25 000 espèces d'orchidées actuellement connues, plus de 70 % vivent dans la canopée. L'Équateur abrite plus de 4 000 espèces,soit environ 60 % de la diversité des orchidées recensées en Amérique du Sud. Cette famille est la plus diverse de la flore équatorienne et elle comporte une forte proportion (40 %) d'espèces endémiques.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Orchidées et bromélias
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45771

  • Détail des ailes du papillon chouette
    Titre  : Détail des ailes du papillon chouette
    Légende  : Détail des ailes du papillon chouette (Caligo sp.)
    Parc national Yasuní. Les papillons néotropicaux se caractérisent par une grande diversité géographique et par la variété des dessins alaires. Des espèces très proches sont identifiables en partie par de petites différences de motifs ou de couleurs sur les ailes.Ces motifs étaient déjà reconnus au XIXe siècle comme « l'histoire et l'écologie écrites en lettres capitales sur les ailes déployées ».En un seul jour dans une forêt humide équatorienne, on peut observer plus d'espèces de papillons que durant toute une vie dans les zones tempérées.On estime que l'Équateur abrite environ 7000 espèces de papillons.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Détail des ailes du papillon chouette
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45779

  • Détail des ailes du papillon chouette
    Titre  : Détail des ailes du papillon chouette
    Légende  : Détail des ailes du papillon chouette (Caligo sp.)
    Parc national Yasuní. Les papillons néotropicaux se caractérisent par une grande diversité géographique et par la variété des dessins alaires. Des espèces très proches sont identifiables en partie par de petites différences de motifs ou de couleurs sur les ailes.Ces motifs étaient déjà reconnus au XIXe siècle comme « l'histoire et l'écologie écrites en lettres capitales sur les ailes déployées ».En un seul jour dans une forêt humide équatorienne, on peut observer plus d'espèces de papillons que durant toute une vie dans les zones tempérées.On estime que l'Équateur abrite environ 7000 espèces de papillons.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Détail des ailes du papillon chouette
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45780

  • Détail de l'aile d'un papillon de nuit
    Titre  : Détail de l'aile d'un papillon de nuit
    Légende  : Détail de l'aile d'un papillon de nuit (Automeris amanda suboscura), réserve de la forêt de nuages de Bellavista
    Bien que les Saturniidae soient parmi les papillons les plus grands et les plus spectaculaires, leur diversité en Équateur est faible (environ 320 espèces) comparée à celle des autres familles de papillons de nuit. Dans le sud de l'Équateur, dans une forêt de montagne de 4 000 ha, des chercheurs ont estimé à plus de 1 500 le nombre d'espèces d'une autre famille de papillons de nuit, les Geometridae, ce qui correspond à 7 % des espèces décrites dans le monde.
    En un seul jour dans une forêt humide équatorienne, on peut observer plus d'espèces de papillons que durant toute une vie dans les zones tempérées.On estime que l'Équateur abrite environ 7 000 espèces de papillons.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l'édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Détail de l'aile d'un papillon de nuit
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45781

  • Mygale maçonne
    Titre  : Mygale maçonne
    Légende  : Mygale maçonne (Idiophthalma sp.) Guápulo.
    Jusqu'à présent, environ 35 000 espèces d'araignées ont été décrites dans le monde.Cependant, la diversité des araignées en Équateur est pratiquement inconnue, même si de nombreuses espèces ont été récemment décrites. Les araignées se rencontrent dans plusieurs habitats et vivent dans des conditions bien déterminées. Cette tarentule de 15 mm de long vit par exemple dans des galeries souterraines recouvertes de toile.Il est probable que l'ensemble des différents habitats en Équateur abrite une extraordinaire diversité d'araignées.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l'édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Mygale maçonne
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45782

  • Papillon
    Titre  : Papillon
    Légende  : Machaon (Papilio sp.) Réserve intégrale d'Otonga
    Les papillons de jour constituent le groupe d¿insectes le mieux connu en Équateur. On évalue à environ 2 700 les espèces de Papilionoidea, soit 50-55 % de toutes les espèces de
    papillons néotropicaux et 25 % des espèces recensées au niveau mondial. Dans une forêt tropicale de 500 ha au sein de la province de Sucumbíos, on a recensé plus d¿espèces de papillons que dans toute l¿Amérique du Nord.

    Attention : pour toute utilisation de cette image, MENTIONNER IMPERATIVEMENT le copyright suivant © naturexpose.com / Olivier Dangles et François Nowicki.Pour toute utilisation de cette photo dans la presse ou dans l¿édition, merci de vous adresser aux auteurs auprès du site www.naturexpose.com ou nous contacter à indigo@ird.
    Papillon
    Olivier Dangles et François Nowicki

      45783