•  Historique
  •  Mots-clés associés à la recherche
  •  Thésaurus

A la Une

68 résultat(s)

  • Journée mondiale de lutte contre le sida : l'IRD sur tous les fronts
    Journée mondiale de lutte contre le sida : l'IRD sur tous les fronts
    L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que 36,7 millions de personnes vivent avec le VIH/Sida dans le Monde.

    Plus de trente ans après la découverte du virus, des progrès significatifs ont été réalisés, en termes de prévention et de traitement. Cependant, les efforts doivent se poursuivre, notamment pour améliorer l’accessibilité des populations infectées au dépistage et aux traitements antirétroviraux.

    Depuis le début de l’épidémie, l’IRD s’est largement investit dans la lutte contre le VIH/Sida dans les pays du Sud, particulièrement en Afrique et en Asie.

     15

  • Glaciers andins et résilience des rivières
    Glaciers andins et résilience des rivières
    La fonte des glaciers s’accélère depuis 30 ans du fait du changement climatique, menaçant les ressources en eau, notamment dans les Andes. Une nouvelle étude révèle que la biodiversité des rivières sera aussi profondément modifiée et montre la faible résilience de l’écosystème.

    Pendant quatre années, à plus de 4 000 m d’altitude, l’équipe de recherche franco-équatorienne a simulé la future baisse de débit des torrents glaciaires et observé son impact sur la faune et la flore.

     12

  • Paludisme : des vecteurs communs aux grands singes et à l'homme
    Paludisme : des vecteurs communs aux grands singes et à l'homme
    Des chercheurs de l’IRD, du CNRS et du Centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF - Gabon) ont mené une vaste étude entomologique au cœur des forêts gabonaises. Leur objectif : identifier les espèces de moustiques impliquées dans la transmission du paludisme chez les grands singes d’Afrique centrale. Les scientifiques ont ainsi identifié trois moustiques vecteurs piquant à la fois les gorilles et les chimpanzés, mais aussi l’homme.

     12

  • Nouvelle-Calédonie : Blanchissement exceptionnel du corail
    Nouvelle-Calédonie : Blanchissement exceptionnel du corail
    Depuis le mois de février, l’alerte a été donnée : jusque-là préservés, les r écifs coralliens de Nouvelle-Calédonie subissent un épisode de blanchissement majeur.
    Selon l’IRD, l’accumulation anormale de température des eaux de surface baignant la Nouvelle-Calédonie depuis fin janvier avec un record en février 2016 s’est accompagnée d’un épisode de blanchissement corallien. Le dernier phénomène documenté remonte à l’été austral 1995–96. Les nombreuses observations collectées indiquent que ce phénomène de blanchissement affecte la quasi-totalité des récifs frangeants côtiers de la Grande-Terre et des récifs intermédiaires du lagon et des...

     20

  • Laos : L’histoire des hautes terres revalorisée
    Laos : L’histoire des hautes terres revalorisée
    En Asie du Sud-Est, les zones de montagne concentrent souvent pauvreté et moindre développement. Mais cela n’a pas toujours été le cas. Des chercheurs ont en effet découvert deux anciens ateliers métallurgiques dans les hautes terres au nord-ouest du Laos, en activité jusqu’au 9e siècle de notre ère.

    La découverte de ces vestiges archéologiques et les récits qui leurs sont associés dans la tradition orale des Rmet, qui vivent désormais sur ce territoire, permettent de réécrire en partie l’histoire de la région.

     7

  • Climat : les grands poissons ne sont pas de taille
    Climat : les grands poissons ne sont pas de taille
    En matière de résistance face aux aléas environnementaux, la taille ne fait pas la force. Au contraire : les grands poissons sont ceux qui pâtissent le plus de l’élévation des températures et des activités humaines, comme vient de le montrer une étude internationale menée à travers l’océan Indo-Pacifique.

    Certains poissons perroquet ou les grands mérous, par exemple, verraient leurs populations chuter de deux tiers au-delà de seuils critiques d’impact climatique et anthropique.

     6

  • La moitié des espèces d’arbre d’Amazonie menacées
    La moitié des espèces d’arbre d’Amazonie menacées
    Une espèce d’arbre sur deux pourrait être menacée en Amazonie. Un consortium international vient en effet de révéler que, selon les scénarios de déforestation envisagés, de 36 à 57 % des essences amazoniennes risquent de disparaître. Soit jusqu’à 8 700 espèces, sur les 15 000 estimées lors du premier inventaire du bassin amazonien publié il y a deux ans.

     10

  • Trypanosomoses : des porteurs sains très répandus
    Trypanosomoses : des porteurs sains très répandus
    L’Homme peut tolérer de très longues années les parasites de la maladie du sommeil, de Chagas et des leishmanioses – une même famille de pathogènes.

    Des chercheurs de l’IRD et leurs partenaires viennent de révéler ce phénomène de tolérance chez les humains, issu de l’évolution génétique des populations exposées.

     11

  • Le réchauffement de l’océan Indien affaiblit la mousson asiatique
    Le réchauffement de l’océan Indien affaiblit la mousson asiatique
    La variabilité de la mousson d’été fait de l’Asie du Sud l’une des régions les plus vulnérables aux catastrophes naturelles liées au changement climatique, telles que la sécheresse et les inondations.

    Une récente étude a montré que le réchauffement de l’océan Indien affaiblit la mousson estivale et assèche le sous-continent.

    Dans une région qui concentre une grande partie de la population mondiale, la modélisation dynamique du climat représente un enjeu important dans la prévention des impacts humains et économiques des aléas climatiques...

     9

  • Un paléolac géant au pays des glaciers
    Un paléolac géant au pays des glaciers
    Au pied de la cordillère des Andes, un gigantesque lac, le lac Tauca, a recouvert l’Altiplano bolivien pendant la dernière déglaciation.

    Grâce à une méthode originale développée à partir de micro-algues fossiles, les diatomées, des chercheurs viennent de montrer le rôle sur le climat régional de la disparition il y a 14 000 ans de ce géant d’eau salé, perché à quelque 3 500 m d’altitude.

    Son assèchement a par ailleurs donné naissance à la croûte de sel la plus grande du monde (11 000 km2) qui recouvre aujourd’hui le célèbre salar d’Uyuni.

     13

  • Les parasites Leishmania dévoilent leur sexualité
    Les parasites Leishmania dévoilent leur sexualité
    Avec 16 millions de personnes touchées dans le monde, principalement dans les pays en développement, les leishmanioses constituent un problème de santé publique majeur. Elles restent pourtant des maladies négligées, tant d’un point de vue du traitement que des efforts de recherche consacrés.

    En particulier, les parasites responsables, appelés Leishmania, demeurent encore mal connus sur le plan biologique. Comment se reproduisent-ils ? Comment évoluent-ils et s’adaptent-ils à leur environnement, à leurs hôtes, aux médicaments… ? Une récente étude de l’IRD lève le voile sur leur biologie complexe.

     13

  • Amazonie : stocks de carbone du sol en balance
    Amazonie : stocks de carbone du sol en balance
    Avec les océans et les forêts, les sols constituent l’un des principaux réservoirs de carbone de la planète.

    Au cours du 20e siècle, ce stock a considérablement diminué du fait de la déforestation, de l’agriculture intensive et de mauvaises pratiques culturales associées. Autant de carbone émis vers l’atmosphère sous forme de CO2 et contribuant au réchauffement climatique…

    Des chercheurs viennent de publier une synthèse sur l’évolution des quantités de carbone dans les sols suite à la déforestation en Amazonie.

     10

  • Le Pacifique sud-ouest livre ses secrets
    Le Pacifique sud-ouest livre ses secrets
    L’océan Pacifique sud-ouest et les forts courants qui le parcourent jouent un rôle majeur dans le climat mondial.

    Mené depuis 2008, le programme de recherche SPICE a permis de collecter de très nombreuses observations in situ, qui faisaient jusque-là défaut. En parallèle, les scientifiques, issus d’une quinzaine de laboratoires internationaux, ont développé des modèles numériques à haute résolution.

    Ces travaux ont permis d’importantes avancées dans la compréhension de la dynamique de cet océan et de son influence sur le climat.

     15

  • Madagascar : d'une crise à l'autre
    Madagascar : d'une crise à l'autre
    En un demi-siècle, Madagascar a vu son PIB par habitant chuter d’un tiers – quand il a presque triplé en Afrique subsaharienne. Depuis son indépendance en 1960, chaque période de croissance s’est brutalement soldée par une crise sociopolitique, compromettant tout espoir de décollage économique.

    Pourquoi un pays avec autant d’atouts – ressources naturelles et humaines, etc. – n’arrive-t-il pas à sortir de cette dynamique régressive ? Une énigme que s’emploient à élucider des chercheurs de l’IRD et leurs partenaires malgaches.

     14

  • Migrations en Afrique : un marché religieux en plein essor
    Migrations en Afrique : un marché religieux en plein essor
    Avec le renforcement des frontières de l’Europe depuis une quinzaine d’années, les candidats à la migration venus d’Afrique subsaharienne s’installent de manière plus pérenne dans les pays d'Afrique méditerranéenne.

    Face à ces nouvelles installations, universités islamiques, églises, instituts de formations chrétiens, ONG, associations… se développent sur les routes de la migration africaine. Elles sont aujourd'hui à l'origine d'un « marché » religieux autour de la vie spirituelle, l’accueil, la formation et l’accompagnement social de ces migrants.

     12

  • Paludisme pendant la grossesse confirmé
    Paludisme pendant la grossesse confirmé
    Une étude conduite au Bénin confirme les impacts néfastes des infections palustres submicroscopiques pendant la grossesse : anémie maternelle, naissances prématurées et faible poids de naissance des enfants.

    Les chercheurs montrent par ailleurs que les techniques de biologie moléculaire s’avèrent plus sensibles que les examens microscopiques classiques pour diagnostiquer les infections palustres. Ces résultats permettront d’améliorer les stratégies de prévention du paludisme chez la femme enceinte et le nouveau-né, particulièrement touchés par la maladie en Afrique subsaharienne.

     11

  • Un nouvel avenir pour les coraux
    Un nouvel avenir pour les coraux
    Réservoirs de biodiversité, les récifs coralliens sont fortement menacés par les activités humaines et le changement climatique. Leur extinction a ainsi souvent été annoncée.

    Les chercheurs dressent désormais un tableau moins sombre : les récifs de la planète ne sont pas voués à disparaître. Mais ils seront bien différents de ce que l’on a connu jusqu’à présent. Une nouvelle faune corallienne règnera, issue des espèces les plus résistantes à la hausse des températures.

     13

  • Hanoi : la métropole fragilise les « villages de métier »
    Hanoi : la métropole fragilise les « villages de métier »
    Le Vietnam compte des milliers de « villages de métier ». Chacun est spécialisé dans un artisanat : objets d’art, de culte, textile, vannerie, agroalimentaire… La capitale, Hanoi, en compte notamment plus de 500 dans sa périphérie.

    Regroupés en « clusters », ces villages se sont modernisés et diversifiés depuis l’ouverture économique du pays dans les années 1980.

    Mais la mondialisation des marchés et la métropolisation de la capitale, du fait de la concurrence sur le foncier et la main d’oeuvre qu’elles entraînent, fragilisent ces systèmes de production séculaires.

     12

  • Quand plantes et bactéries font bon ménage
    Quand plantes et bactéries font bon ménage
    Comment améliorer les cultures sans recourir aux engrais chimiques azotés ? Pour répondre à cette question, des chercheurs s’intéressent à certaines plantes, capables de pousser sur des sols peu fertiles. Ils explorent leurs relations dites symbiotiques avec des bactéries, qui puisent dans l’air l’azote dont la plante a besoin.

    Une étude internationale vient de révéler quel mécanisme permet à ces microorganismes de survivre dans le sol et surtout chez la plante hôte. Cette découverte permettra à terme de prolonger l’activité symbiotique du couple plante-bactérie.

     9

  • Moins deux tiers de gros poissons en 100 ans
    Moins deux tiers de gros poissons en 100 ans
    La surpêche a considérablement réduit les populations des grandes espèces de poissons marins : les stocks de gros poissons ont chuté de deux tiers en un siècle. C’est ce que révèle une équipe de recherche internationale qui a évalué l’évolution de la biomasse mondiale en poissons de 1880 à 2007.

    Les scientifiques mettent ainsi en évidence un effondrement des stocks de thons, mérous, requins et autres prédateurs supérieurs, avec des conséquences en chaîne à une échelle globale, tant sur les réseaux alimentaires que sur l’équilibre des écosystèmes.

     19