•  Historique
  •  Mots-clés associés à la recherche
  •  Thésaurus

A la Une

70 résultat(s)

  • Une punaise cannibale pour protéger les tomates
    Une punaise cannibale pour protéger les tomates
    Une punaise prédatrice se révèle très efficace comme agent de lutte biologique contre les aleurodes, ou « mouches blanches », qui font des ravages sur les cultures de tomates en Méditerranée.

    Mais, à l'instar de nombreux autres insectes, elle est cannibale, ce qui peut influer sur son appétit pour les aleurodes et donc diminuer son potentiel de prédation.

    D’après une nouvelle étude de chercheurs de l'IRD et leurs partenaires, ce comportement serait même inscrit dans son ADN, et non dicté par la disponibilité des ressources alimentaires, comme c’est en général le cas.

     8

  • Séisme en Haïti : le bilan social
    Séisme en Haïti : le bilan social
    Après la phase d’aide d’urgence aux victimes du séisme qui a touché Haïti le 12 janvier 2010, vient l’heure du bilan et de l’analyse des impacts sur la société haïtienne.

    Des chercheurs de l’IRD et leurs partenaires haïtiens et internationaux ont dressé un état des lieux de la situation 3 ans après la catastrophe.

    Le constat est accablant : leurs revenus ont baissé de plus de 50 %, le nombre de jeunes en âge d’étudier qui travaillent a augmenté, les inégalités sociales ont explosé… La vulnérabilité de certains ménages s’est aggravée à la suite du séisme, laissant une population encore plus fragile face à de nouveaux désastres...

     17

  • Amborella, mémoire des plantes à fleurs
    Amborella, mémoire des plantes à fleurs
    Seul survivante de la plus ancienne lignée des plantes à fleurs, Amborella est le dernier témoin de la formidable réussite biologique de ces plantes depuis des millions d'années.

    Le séquençage de son génome, qui vient d'être publié dans la revue Science, permet de mieux comprendre l'évolution de ces plantes, qui a conduit à une incroyable diversité de plus de 300 000 espèces recensées aujourd'hui.

     10

  • Un bilan carbone équilibré pour l'Amazone
    Un bilan carbone équilibré pour l'Amazone
    Considéré jusqu'à présent comme une source d'émissions de gaz à effet de serre, le fleuve Amazone révèle en fait un bilan carbone équilibré.

    En effet, une nouvelle étude montre que le CO2 dégazé par le fleuve est uniquement puisé au sein du système fluvial lui-même, par la végétation semi-aquatique des plaines d'inondation.

    Ainsi, l'Amazone recycle le CO2 de son propre système fluvial, et non celui fixé par la forêt tropicale, rejetant vers l'atmosphère autant de gaz carbonique qu'il en absorbe. Cette étude change la donne pour les bilans globaux de carbone.

     9

  • Le cousin indien d'El Niño, le 2e enfant terrible du climat
    Le cousin indien d'El Niño, le 2e enfant terrible du climat
    Inondations en Afrique de l'Est et en Inde, sécheresse et incendies en Australie... ces catastrophes périodiques sont dues à un second perturbateur du climat moins connu que son cousin El Niño, appelé « dipôle de l'océan Indien ».

    Une nouvelle étude révèle que ce phénomène, découvert récemment, affecte le climat dans cette partie du globe.

    Les chercheurs montrent également qu'il est de plus en plus fréquent depuis 30 ans. Le nombre d'événements météorologiques extrêmes qu'il provoque devrait continuer d'augmenter dans les années à venir du fait du changement climatique.

     6

  • Les Vietnamiens manquent de vitamine D et de calcium
    Les Vietnamiens manquent de vitamine D et de calcium
    Au Vietnam, une grande part des femmes et des enfants souffrent d'insuffisance, voire de carences, en vitamine D et en calcium. Un problème de santé publique dont l'ampleur, insoupçonnée jusque-là, vient d'être révélée par des chercheurs de l'IRD et de l'Institut national de nutrition de Hanoi.

    A la demande du ministère de la Santé vietnamien, les scientifiques ont mené une étude à l'échelle nationale sur un échantillon représentatif de femmes et d'enfants. Leur enquête montre que ceux-ci ne consommeraient qu'1 % des apports recommandés en vitamine D et un peu plus de 40 % de ceux en calcium.

    Ces résultats soutiennent l'urgence de...

     12

  • Quand des parasites animaux infectent les hommes
    Quand des parasites animaux infectent les hommes
    Hormis la maladie du sommeil en Afrique et la maladie de Chagas en Amérique latine, les trypanosomoses sont des maladies parasitaires qui affectent, en temps normal, exclusivement les animaux. Mais en 2004, des chercheurs de l'IRD et leurs partenaires ont formellement identifié un premier cas humain en Inde.

    Suite à la découverte de ce nouveau type d¿infection due à des trypanosomes animaux, dite « atypique », l'équipe de recherche a relevé une vingtaine de cas suspects enregistrés depuis le début du XXe siècle dans le monde. Ces travaux montrent que cette forme de maladie jusque-là méconnue est potentiellement émergente.

     4

  • 1er inventaire de la forêt amazonienne
    1er inventaire de la forêt amazonienne
    Une étude internationale vient de dresser le premier inventaire à large échelle des arbres du bassin amazonien. Les chercheurs montrent que la première forêt tropicale humide du monde est composée de près de 390 milliards d'arbres appartenant à environ 16 000 espèces différentes.

    Ils révèlent que 227 espèces seulement sont hyper dominantes et représentent plus de la moitié des arbres de l'Amazonie. Ces résultats ont également permis d'estimer à 11 000 le nombre d'espèces rares.

     3

  • Coton et changement climatique au Cameroun
    Coton et changement climatique au Cameroun
    Alors que le changement climatique menace la plupart des cultures en Afrique, son impact serait moindre sur la culture du coton au Cameroun, selon une nouvelle étude.

    Contre toute attente, leur productivité des plantations camerounaises devrait même sensiblement s'améliorer d'ici à 2050, grâce, en particulier, aux pratiques d'agriculture de conservation adoptées par le pays.

    Ces projections, effectuées selon six scénarios climatiques en fonction des différentes techniques agricoles, sont optimistes pour les producteurs camerounais, pour qui le coton est la première culture de rente et souvent la seule alternative.

     10

  • L'eau courante, un luxe non garanti à Ouagadougou
    L'eau courante, un luxe non garanti à Ouagadougou
    A Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, seuls 27 % des logements sont équipés de l'eau courante. Les autres ménages doivent consacrer une grande part de leur journée ou de leur budget à la quête du précieux liquide.

    Sur la base d'une enquête biographique nationale menée par ses partenaires burkinabè, maliens et canadiens, une chercheure de l'IRD interroge les conditions de cet accès pour les Ouagalais.

    Elle montre que loger dans une maison pourvue d'un robinet d'eau n'est pas toujours un acquis définitif.

     14

  • Océan et climat: les impacts revisités
    Océan et climat: les impacts revisités
    Depuis plus de vingt ans, les spécialistes pensaient que le réchauffement climatique renforçait les vents alizés à l'origine des phénomènes d'"upwelling", remontées d'eaux profondes froides caractéristiques de certaines zones côtières.

    Une nouvelle étude, menée par une équipe de l'IRD et ses partenaires au large de l'Afrique de l'Ouest, vient de montrer qu'il n'en est rien pour l'écosystème du "courant des Canaries". Au contraire, elle révèle que les eaux côtières du Maroc au Sénégal se réchauffent depuis 40 ans.

     9

  • Nouvelle espèce de moustique à Mayotte
    Nouvelle espèce de moustique à Mayotte
    Des chercheurs de l'IRD et leurs partenaires de l'Agence régionale de santé océan Indien viennent d¿identifier une nouvelle espèce de moustique à Mayotte.

    Celle-ci pourrait être un vecteur de la dengue et du chikungunya jusque-là inconnu.

    La découverte de cette nouvelle espèce de moustique mahoraise, potentiellement vectrice, permet de mieux connaître les moustiques susceptibles d'être combattus. Elle devrait conduire à renforcer l¿efficacité des programmes de prévention de ces maladies.

     9

  • Des chenilles résistent au maïs OGM
    Des chenilles résistent au maïs OGM
    Comme beaucoup d'autres plantes transgéniques, le maïs dit «Bt» synthétise son propre pesticide : une protéine toxique, produite dans ses feuilles et ses tiges, qui tue en quelques jours ses ravageurs. Imparable... sauf si les populations d'insectes s'adaptent à cette toxine !

    Jusqu'à présent, les stratégies mises en place pour contrer l'apparition de résistances sont apparues efficaces. Mais des chercheurs de l'IRD et leurs partenaires sud-africains viennent de montrer qu¿un papillon de nuit, Busseola fusca, a développé en Afrique du Sud un nouveau mode de défense contre la toxine Bt.

     6

  • Enjeux sociaux et écologiques en Amazonie
    Enjeux sociaux et écologiques en Amazonie
    Entre la forêt et le cours tranquille du fleuve Tapajós, en pleine Amazonie brésilienne, vivent les Ribeirinhos. Leur présence dans la Forêt nationale du Tapajós, une aire protégée dite « d'utilisation durable », a indirectement entraîné une dévalorisation de leur système de production agricole et de leurs pratiques traditionnelles.

    Des chercheurs de l'IRD et ses partenaires révèlent en effet que les projets locaux de développement et de conservation de la biodiversité ont privilégié l'extractivisme forestier, au détriment des activités de subsistance qui permettent l'autosuffisance alimentaire des Ribeirinhos.

     10

  • Entre l'eau et le feu des volcans
    Entre l'eau et le feu des volcans
    Sous les volcans, l'eau et le feu cohabitent et génèrent les systèmes dits «hydrothermaux» : des «machines à vapeur» complexes dont certaines manifestations, des fumées blanches appelées «fumerolles», s'observent parfois à la surface.

    Des chercheurs de l'IRD et leurs partenaires viennent de montrer pourquoi ces réservoirs ne se trouvent pas toujours centrés sous les sommets volcaniques.

     10

  • Un virus contre la teigne de la pomme de terre
    Un virus contre la teigne de la pomme de terre
    Importée il y a vingt ans d'Amérique centrale, la teigne du Guatemala fait des ravages dans les cultures de pomme de terre au Venezuela, en Colombie et en Equateur.

    Ses larves peuvent dévorer des stocks entiers du tubercule, l'une des principales cultures et aliment de base des populations andines. Des moyens de lutte existent, mais ils sont toxiques ou financièrement hors de portée des agriculteurs.

    Pour lutter contre ce fléau, des chercheurs de l'IRD et leurs partenaires équatoriens ont mis au point une alternative prometteuse : un biopesticide à base d'un virus qui infecte les teignes.

     13

  • Nouvelle espèce de raie pastenague
    Nouvelle espèce de raie pastenague
    Mets apprécié mais aussi prisées pour leur peau, destinée à la confection de chaussures, sacs ou portefeuilles de luxe... les raies sont victimes de la surpêche.

    Comme leurs lointains cousins les requins, nombre de ces élégants animaux marins sont désormais menacés d'extinction.

    Les raies pastenagues en particulier, parmi les plus pêchées, restent peu étudiées. Des chercheurs de l'IRD et leurs partenaires indonésiens et taïwanais viennent de découvrir une nouvelle espèce.

     10

  • Cancer du foie au Pérou
    Cancer du foie au Pérou
    Le cancer du foie est le sixième cancer le plus fréquent au monde et le troisième le plus meurtrier. Il touche principalement des hommes de plus de 40 ans, le plus souvent atteints d'une cirrhose ou d'une hépatite B ou C.

    Mais au Pérou, il affecte aussi des sujets anormalement jeunes, voire des enfants, qui ne présentent pas de facteurs de risque associés identifiés. Une anomalie que viennent de révéler des chercheurs de l'IRD et leurs partenaires dans la revue PLoS One.

     6

  • Eau sous le Sahara
    Eau sous le Sahara
    Le Sahara regorge d'importantes quantités d'eau stockées en profondeur et héritées de périodes anciennes.

    Une étude récente montre que ces nappes ne sont pas totalement fossiles, mais sont réalimentées chaque année.

    Ces apports ne compensent donc pas les prélèvements effectués, mais leur existence permet d'envisager une gestion durable de ces aquifères transfrontaliers, principale ressource en eau des régions semi-arides de l'Algérie et de la Tunisie.

     19

  • Thons et objets flottants
    Thons et objets flottants
    Les thons sont connus pour se regrouper sous les objets, fixes ou mobiles, flottant à la surface des océans : troncs d'arbres, débris végétaux, boules de palangres, etc.

    Un phénomène que les pêcheries du monde entier exploitent depuis les dernières décennies. Pourquoi une telle attirance pour les objets flottants : les poissons y cherchent-ils un abri contre les prédateurs, viennent-ils s'y nourrir... ?

     11