Désertification et dégradation des terres

43 résultat(s) en 0.01 s

  • Oliviers ensablés, Tunisie
    Titre  : Oliviers ensablés, Tunisie
    Légende  : Oliviers ensablés, Dar Dhaoui. Dans le sud est tunisien, à bioclimat aride (100-200 mm de précipitations par an), l’olivier joue un rôle de premier plan dans l’économie agricole tunisienne.
    Oliviers ensablés, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63825

  • Travail des chercheurs sur le terrain, Tunisie
    Titre  : Travail des chercheurs sur le terrain, Tunisie
    Légende  : Mohamed Labiadh (chercheur IRA) Jean Louis Rajot (chargé de recherche IRD, pédologue spécialiste de l'érosion éolienne) collectent les premiers millimètres du sol pour mesurer le taux d'humidité après une pluie dans le cadre du projet ANR WIND-O-V (coll. ISPA/LISA/iEES-Paris/IRA). Parcelle expérimentale de Dar Dhaoui.
    Travail des chercheurs sur le terrain, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63758

  • Parcelle expérimentale de Dar Dhaoui, Tunisie
    Titre  : Parcelle expérimentale de Dar Dhaoui, Tunisie
    Légende  : Dans le cadre de la campagne de terrain 2017 du projet ANR WIND-O-V (coll. ISPA/LISA/iEES-Paris/IRA) sur la parcelle de Dar Dhaoui, les chercheurs installent des têtes de prélèvements pour sélectionner les particules de poussière en suspension dans l'atmosphère. Celles-ci permettent aux scientifiques de quantifier l’érosion éolienne sur des surfaces anthropisée dans le sud tunisien.
    Parcelle expérimentale de Dar Dhaoui, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63774

  • Vue aérienne d'une parcelle expérimentale, Tunisie
    Titre  : Vue aérienne d'une parcelle expérimentale, Tunisie
    Légende  : La parcelle expérimentale de l’Institut des Régions Arides (IRA) de Médenine à Dar Dhaoui, située à 40 km au Nord de Ben Gardane, a été choisie pour réaliser des expériences sur la quantification de l’érosion éolienne sur des surfaces anthropisée dans le sud tunisien dans le cadre du projet ANR WIND-O-V (coll. ISPA/LISA/iEES-Paris/IRA) . Il s’agit d’un vaste domaine d’environ 57 hectares mis en défens depuis quatre décennies situé à l’étage bioclimatique aride inférieur à hiver doux. La caractérisation du régime de vent de la station expérimentale a montré que les vents efficaces sont relativement importants.
    Vue aérienne d'une parcelle expérimentale, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63783

  • Oliviers ensablés, Tunisie
    Titre  : Oliviers ensablés, Tunisie
    Légende  : Oliviers ensablés à Dar Dhaoui : déchaussement des racines. Dans le sud est tunisien, à bioclimat aride (100-200 mm de précipitations par an), l’olivier joue un rôle de premier plan dans l’économie agricole tunisienne. Dans le gouvernorat de Médenine, on comptait déjà en 2010 un effectif d’environ 4,5 millions pieds. Toutefois, l’oléiculture se heurte à des problèmes sérieux d’économie d’eau et d’érosion des sols. Les techniques culturales, comme le labour conventionnel, se basent sur des passages fréquents tout au long de l’année. Les agriculteurs considèrent la complète éradication de la végétation naturelle dans les interlignes nécessaire pour éliminer la concurrence en eau avec les arbres. Ils espèrent rompre la capillarité, augmenter l’infiltration des eaux de pluies et aérer le sol. Néanmoins, ces techniques sont à l’origine d’une exposition du sol aux agents érosifs du climat (vent et pluie) ce qui engendre une érosion accrue et un déchaussement des racines.
    Oliviers ensablés, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63821

  • Oliviers ensablés, Tunisie
    Titre  : Oliviers ensablés, Tunisie
    Légende  : Oliviers ensablés, Dar Dhaoui. La zone plus sombre correspond à une parcelle récemment labourée. Dans le sud est tunisien, à bioclimat aride (100-200 mm de précipitations par an), l’olivier joue un rôle de premier plan dans l’économie agricole tunisienne. Dans le gouvernorat de Médenine, on comptait déjà en 2010 un effectif d’environ 4,5 millions pieds. Toutefois, l’oléiculture se heurte à des problèmes sérieux d’économie d’eau et d’érosion des sols. Les techniques culturales, comme le labour conventionnel, se basent sur des passages fréquents tout au long de l’année. Les agriculteurs considèrent la complète éradication de la végétation naturelle dans les interlignes nécessaire pour éliminer la concurrence en eau avec les arbres. Ils espèrent rompre la capillarité, augmenter l’infiltration des eaux de pluies et aérer le sol. Néanmoins, ces techniques sont à l’origine d’une exposition du sol aux agents érosifs du climat (vent et pluie) ce qui engendre une érosion accrue et un déchaussement des racines.
    Oliviers ensablés, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63830

  • Lutte contre la désertification, Tunisie
    Titre  : Lutte contre la désertification, Tunisie
    Légende  : Pour stopper l'ensablement, des brise-vents naturels (rangées de palmes) fixent les dunes à l'aide de palissades, le temps que la végétation se développe et les fixe à son tour. Ici, un brise-vent de plus de 30 ans. Mizen Jilanni (Technicien labo. désertification et environ. de l'IRA) montre un brise-vent vieux de plus de 30 ans.
    Lutte contre la désertification, Tunisie
    Christian Lamontagne

      64057 2

  • Tamisage de sédiments éoliens, Tunisie
    Titre  : Tamisage de sédiments éoliens, Tunisie
    Légende  : Au sein du laboratoire de l’Institut des régions arides (IRA), les scientifiques mesurent la taille des particules des sédiments éoliens grâce à l’utilisation de différents tamis. La taille des particules est fondamentale pour étudier les processus d'érosion : les poussières les plus fines et les plus riches en nutriments sont transportées sur des milliers de kilomètres alors que les sables plus gros s'accumulent en dunes quasi stériles au sein des parcelles.

    Tamisage de sédiments éoliens au travers de différents tamis pour mesurer la taille des particules. Mohsen Ltifi (technicien IRA), Unité "Erosion éolienne" du laboratoire d'érémologie et de lutte contre la désertification, Institut des Régions Arides de Médenine, Tunisie
    Tamisage de sédiments éoliens, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63906

  • Masaï en Tanzanie
    Titre  : Masaï en Tanzanie
    Légende  : Eleveur masaï à l'ombre d'un arbre.
    Masaï en Tanzanie
    Levêque, Christian

      57609

  • Ecole en Tanzanie
    Titre  : Ecole en Tanzanie
    Légende  : Une école masaï en plein air.
    Ecole en Tanzanie
    Levêque, Christian

      57615

  • Jeune masaï en Tanzanie
    Titre  : Jeune masaï en Tanzanie
    Légende  : Jeune berger masaï avec son troupeau de vaches, en pâture à l'extérieur du village.
    Jeune masaï en Tanzanie
    Levêque, Christian

      57607

  • Parcelle d'expérimentation de la Grande Muraille Verte
    Titre  : Parcelle d'expérimentation de la Grande Muraille Verte
    Légende  : Les parcelles recevront les jeunes plants à la saison des pluies. La Grande Muraille Verte est une ceinture de végétation destinée à lutter contre la désertification qui couvre 7000 kilomètres entre Dakar et Djibouti, sur 15 kilomètres de large.
    Parcelle d'expérimentation de la Grande Muraille Verte
    Bally, René

      50115

  • Portrait d'une éleveuse, Mongolie Interieure, Chine
    Titre  : Portrait d'une éleveuse, Mongolie Interieure, Chine
    Légende  : Baldit, la femme de Gangeorgia, vit toujours avec sa famille dans la steppe, selon un mode d'elevage semi-nomade. Elle est tres attachee à cet environnement, mais comme tout le monde elle constate l'assechement progressif de la riviere Xinihe et l'avancée du sable dans des secteurs autrefois recouvert d'une abondante couche d'herbe.
    Portrait d'une éleveuse, Mongolie Interieure, Chine
    Vergoz, Thibaut

      64082

  • Revégétalisation pour freiner l'avancée du désert en Mongolie Interieure, Chine
    Titre  : Revégétalisation pour freiner l'avancée du désert en Mongolie Interieure, Chine
    Légende  : Préparation de terrains en vue de plantation d'arbres, visant a stabiliser les sols et endiguer la progression du désert, en peripherie de la ville de Xilinhot. Un vaste programme de revégéalisation a été mis en place dans le Nord de la Chine, en reponse au nombre croissant de vents de sables qui balayent l'agglomeration de Pékin chaque printemps. Toutefois, ce projet est soumis a controverses : capacite des arbres a s'implanter durablement dans des sols asseches et appauvris, plantations monospecifiques de faible interet ecologique... Pour la Chine, c'est cependant un argument pour justifier d'une politique environnementale, et pour être le pays qui plante le plus d'arbres au monde. Province autonome de Mongolie Interieure, Chine.
    Revégétalisation pour freiner l'avancée du désert en Mongolie Interieure, Chine
    Vergoz, Thibaut

      64128

  • Préparation de terrains en vue de revégétaliser et freiner l'avancée du désert, Mongolie Intérieure, Chine
    Titre  : Préparation de terrains en vue de revégétaliser et freiner l'avancée du désert, Mongolie Intérieure, Chine
    Légende  : Préparation de terrains en vue de plantation d'arbres, visant a stabiliser les sols et endiguer la progression du désert, en peripherie de la ville de Xilinhot. Un vaste programme de revégéalisation a été mis en place dans le Nord de la Chine, en reponse au nombre croissant de vents de sables qui balayent l'agglomeration de Pékin chaque printemps. Toutefois, ce projet est soumis a controverses : capacite des arbres a s'implanter durablement dans des sols asseches et appauvris, plantations monospecifiques de faible interet ecologique... Pour la Chine, c'est cependant un argument pour justifier d'une politique environnementale, et pour être le pays qui plante le plus d'arbres au monde. Province autonome de Mongolie Interieure, Chine.
    Préparation de terrains en vue de revégétaliser et freiner l'avancée du désert, Mongolie Intérieure, Chine
    Vergoz, Thibaut

      64129

  • Barres d'immeubles en construction, Mongolie Interieure
    Titre  : Barres d'immeubles en construction, Mongolie Interieure
    Légende  : Retenue d'eau de Xilinhot. Malgre la création d'un barrage à Xilinhot, la pénurie d'eau se fait tout de même sentir dans la ville. A la fois cause et conséquence de la désertification en cours de la Mongolie Intérieure, le manque d'eau est en grande partie liée au développement de l'industrie, par pompage des nappes phreatiques, lacs et cours d'eau, et rejets pollues non traites dans le milieu naturel. Province autonome de Mongolie Interieure, Chine.
    Barres d'immeubles en construction, Mongolie Interieure
    Vergoz, Thibaut

      64127

  • Pastoralisme, Mongolie Interieure, Chine
    Titre  : Pastoralisme, Mongolie Interieure, Chine
    Légende  : La femme de Adya, mere d'Uyun Batou, observe les paturages de Baragondo. Apres toutes ces annees passees dans steppe, elle se rend bien compte que les choses ont change. L'herbe seche, retrecit. Les oiseaux migrateurs ne s'arretent plus. Dans l'impossibilite de nomadiser depuis qu'on leur a attribue cette parcelle, ils ne peuvent plus emmener leurs troupeaux paitre plus loin, ou l'herbe est potentiellement plus abondante.
    Pastoralisme, Mongolie Interieure, Chine
    Vergoz, Thibaut

      64109

  • Motard à l'emplacement d'un lac asseché, Mongolie Interieure, Chine
    Titre  : Motard à l'emplacement d'un lac asseché, Mongolie Interieure, Chine
    Légende  : Non loin de Manzhouli, un motard circule près de la rive du lac Hulun. Il y a une dizaine d'annees, l'eau recouvrait encore toute cette surface. Ces dernieres annees le lac a perdu une partie importante de sa superficie, et de son volume, notamment du fait du pompage du lac, de ses affluents et des nappes par l'industrie environnante. C'etait autrefois le 5e plus grand lac de Chine. Province autonome de Mongolie Interieure, Chine.
    Motard à l'emplacement d'un lac asseché, Mongolie Interieure, Chine
    Vergoz, Thibaut

      64114

  • Progression du désert en Mongolie Interieure, Chine
    Titre  : Progression du désert en Mongolie Interieure, Chine
    Légende  : La progression du désert au détriment de la prairie et de la steppe est alarmante en Mongolie Interieure. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomene problématique : pompage desnappes par l'industrie (et rejets pollues non traites), developpement urbain, politique de gestion de l'élevage par le gouvernement depuis les années 80 qui a grandement limite les possibilites de nomadiser, et donc intensifie le paturage des animaux sur certains secteurs. Enfin, consequence de tout ca, l'erosion s'accelere a mesure que le sol se denude de sa végetation (plus de litiere, ensablement, destructuration des sols), et que la frequence des tempetes de sable qui l'erodent massivement s'accroit. Un vrai cercle vicieux. Province autonome de Mongolie Interieure, Chine.
    Progression du désert en Mongolie Interieure, Chine
    Vergoz, Thibaut

      64131

  • Sécheresse au Sahel
    Titre  : Sécheresse au Sahel
    Légende  : Sol craquelé par la sécheresse.
    Sécheresse au Sahel
    Rechner, Daina

      41669