Villes d'aujourd'hui et de demain

48 résultat(s) en 0.01 s

  • Urbanisation,  Mongolie Interieure, Chine
    Titre  : Urbanisation, Mongolie Interieure, Chine
    Légende  : L'agglomération de Hohhot, la capitale de la Mongolie Interieure (Chine), compte aujourd'hui près de 2 millions d'habitants. La proximité avec Pekin (environ 400Km) a facilite une implantation Han systematique des la fin du XIXe siecle dans le Sud de la Mongolie interieure. Au cours des 60 dernieres annees, le phenomene s'est accelere avec le "Grand bon en avant" (années 1950), et la revolution culturelle (annees 1960-70), puis plus recemment le "Western development program", encourageant la mise en valeur de cette vaste region jugee "sous-peuplee". Resultat, en 1949, lorsque se crea la Republique populaire de Chine, on comptait deja 5 Han pour 1 mongol en Mongolie Interieure, sur 5,6 millions d'habitants. Aujourd'hui la Mongolie Interieure compte 24 millions d'habitants, et Hohhot n'est plus peuplee que de 5% de mongols environ. Les nombreux mariages mixtes Han-mongols rendent cependant les proportions ethniques difficiles a evaluer.
    Urbanisation, Mongolie Interieure, Chine
    Vergoz, Thibaut

      64119

  • Chantier en construction,  Mongolie Interieure
    Titre  : Chantier en construction, Mongolie Interieure
    Légende  : Barres d'immeubles en construction en péripherie de la ville de Xilinhot, en Mongolie Interieure Province autonome de Mongolie Interieure, Chine.
    Chantier en construction, Mongolie Interieure
    Vergoz, Thibaut

      64122

  • Quartier résidentiel sécurisé, Tananarive
    Titre  : Quartier résidentiel sécurisé, Tananarive
    Légende  : Quartier résidentiel sécurisé de Tana Waterfront, dans le Nord de la ville. Fermé par des grilles la nuit et surveillé par de nombreux gardes de sécurité, ne peuvent y habiter que les plus fortunés et beaucoup d'expatriés.
    Quartier résidentiel sécurisé, Tananarive
    Vergoz, Thibaut

      63021

  • Enfants des rues, Madagascar
    Titre  : Enfants des rues, Madagascar
    Légende  : Les bas quartiers de Tananarive se sont installés sur d'anciens marécages dans les parties basses de la ville, alors que les quartiers historiques et plus aisés ont investi les collines. Les bas quartiers sont systématiquement innondés (parfois à hauteur de hanche) durant la saison des pluies car les égoûts (canaux à ciel ouvert) sont complètement bouchés par l'accumulation de déchets. De grandes mares d'eau stagnantes remplies de déchets subsistent le reste de l'année. En l'absence de WC, les habitants s'en servent à la fois de décharge et de toilettes, faisant des bas quartiers de véritables foyers pour le développement de maladies comme la tuberculose, la peste ou le choléra.
    Enfants des rues, Madagascar
    Vergoz, Thibaut

      62748

  • Vie quotidienne des bas quartiers, Tananarive
    Titre  : Vie quotidienne des bas quartiers, Tananarive
    Légende  : Enfant des bas quartiers, Tananarive. Les bas quartiers de Tananarive se sont installés sur d'anciens marécages dans les parties basses de la ville, alors que les quartiers historiques et plus aisés ont investi les collines. Les bas quartiers sont systématiquement inondés (parfois à hauteur de hanche) durant la saison des pluies car les égoûts (canaux à ciel ouvert) sont complètement bouchés par l'accumulation de déchets. De grandes mares d'eau stagnantes remplies de déchets subsistent le reste de l'année. En l'absence de WC, les habitants s'en servent à la fois de décharge et de toilettes, faisant des bas quartiers de véritables foyers pour le développement de maladies comme la tuberculose, la peste ou le choléra.
    Vie quotidienne des bas quartiers, Tananarive
    Vergoz, Thibaut

      62887

  • Circulation urbaine,Tananarive
    Titre  : Circulation urbaine,Tananarive
    Légende  : Trafic de voitures à proximité du marché d'Anosibe, l'un des plus grands deTananarive.
    Circulation urbaine,Tananarive
    Vergoz, Thibaut

      62816

  • Vue d'une favella à Rio de Janeiro au Brésil
    Titre  : Vue d'une favella à Rio de Janeiro au Brésil
    Légende  : Les réservoirs qui apparaissent sur les toits sont destinés à stocker de l'eau, car dans les favelas il n'y a pas de réseau officiel (ou rarement). Ce sont donc en général des branchements clandestins, et même quand un réseau officiel est tenté, la qualité de service n'est pas toujours là (coupures, problème de pression). Dans certains endroits il n'y a même pas de réseau du tout, les gens vont à des fontaines ou font venir des camions citernes. Pour toutes ces raisons l'eau est stockée sur le toit, ce qui garantit l'eau 24h/24.
    Vue d'une favella à Rio de Janeiro au Brésil
    Simonneaux, Vincent

      45355

  • Tremblement de terre en Algérie
    Titre  : Tremblement de terre en Algérie
    Légende  : Tremblement de terre à Boumer.
    Tremblement de terre en Algérie
    Hello, Yann

      25122

  • Cultures maraîchères en zone urbaine à Cotonou au Bénin
    Titre  : Cultures maraîchères en zone urbaine à Cotonou au Bénin
    Légende  : L’agriculture familiale s’adapte à la croissance urbaine et invente de nouveaux circuits de distribution. Très présente à Cotonou, capitale économique du Bénin qui compte aujourd’hui plus de deux millions d’habitants, l’horticulture périurbaine contribue très fortement à la sécurité alimentaire des ménages. Dans cette métropole africaine où la plus grande partie des revenus est dédiée à l’alimentation, c’est une activité vitale. Aujourd’hui l’avenir de l’agriculture familiale urbaine et périurbaine est menacée par les mauvaises pratiques qu’elle a développée face aux contraintes culturales : l’usage immodéré de pesticides et d’engrais pollue l’environnement, en particulier l’eau qui est puisée pour irriguer les cultures ce qui induit des risques sur la santé humaine.
    Cultures maraîchères en zone urbaine à Cotonou au Bénin
    Rival, Alain

      55131

  • Bidonville à Bombay partiellement démoli
    Titre  : Bidonville à Bombay partiellement démoli
    Légende  : En Inde, les transformations du paysage urbain et le déploiement d'infrastructures modernes s'accompagnent de déguerpissements de bidonvilles. Ici, le bidonville en bordure du parc national Sanjay Gandhi à Bombay, a été partiellement démoli, laissant les habitants qui n'ont pas encore été expulsés dans un environnement détérioré.
    Bidonville à Bombay partiellement démoli
    Dupont, Véronique

      43907

  • Bidonville de Jalousie, Haiti
    Titre  : Bidonville de Jalousie, Haiti
    Légende  : De loin, ce sont des milliers de maisons peintes en des couleurs extravagantes. Mais, de loin, l’observateur ne voit pas la détresse et les risques imminents qui affectent les résidents de Jalousie. Les façades de ce bidonville, qui a miraculeusement échappé au seisme de 2010, ont été en partie repeintes en hommage à Préfète Duffaut. Mais des experts ont récemment identifié qu'une faille secondaire traverse une partie du bidonville qui compte près de 50 000 habitants. Sur ces pentes abruptes, les menaces de glissements de terrain sont importants. La densité d’occupation peut aller jusqu’à 1.800 personnes par hectare et que les surfaces moyennes des logements varient de 8m2 à 30m2.
    Bidonville de Jalousie, Haiti
    Morell, Marc

      61886

  • Pollution urbaine et gîtes larvaires à Yaoundé au Cameroun
    Titre  : Pollution urbaine et gîtes larvaires à Yaoundé au Cameroun
    Légende  : Gîtes de larves d'Anopheles gambiae (forme moléculaire M) à Yaoundé au Cameroun. Cette forme moléculaire semble bien s'adapter aux eaux pollués, contrairement à la forme moléculaire S d'Anopheles gambiae qui est circonscrite dans les eaux propres des villages ruraux autours de Yaoundé.
    Pollution urbaine et gîtes larvaires à Yaoundé au Cameroun
    Costantini, Carlo

      47239

  • Vues de Shangaï
    Titre  : Vues de Shangaï
    Légende  : Petits métiers : vendeur ambulant (sur triporteur) de produits d'entretien.
    Vues de Shangaï
    Biot, Florence

      17584

  • Enfants de Bogota allant à l'école à pied
    Titre  : Enfants de Bogota allant à l'école à pied
    Légende  : Le projet METAL (Métropoles d'Amérique latine dans la mondialisation : reconfigurations territoriales, mobilité spatiale, action publique) a pour objectif d'étudier les reconfigurations socio-spatiales en cours dans les métropoles d'Amérique latine depuis les années 1980, en particulier l'évolution du peuplement et les nouvelles formes de différenciation sociale à l'intérieur de l'espace urbain. L'analyse comparée de 3 métropoles (Bogotá, Santiago, São Paulo) s'appuie sur une méthodologie commune, articulant une analyse à l'échelle métropolitaine et des études de cas sur des quartiers illustratifs des mutations en cours.
    Enfants de Bogota allant à l'école à pied
    Gouëset, Vincent

      43906

  • Vue sur la ville de Seydnaya en Syrie
    Titre  : Vue sur la ville de Seydnaya en Syrie
    Légende  : Seydnaya est située à 25 kms de la capitale Damas. Ici vue sur la ville nouvelle depuis la terrasse du couvent.
    Vue sur la ville de Seydnaya en Syrie
    Simonneaux, Vincent

      53433

  • Circulation routière dans le centre ville de Ouagadougou
    Titre  : Circulation routière dans le centre ville de Ouagadougou
    Légende  : Embouteillages dans le centre-ville de Ouagadougou.
    Au premier plan, un taxi. En arrière plan, un bus circulant au milieu des deux-roues.
    Circulation routière dans le centre ville de Ouagadougou
    Nikiéma, Aude

      44625

  • Précarité urbaine, Djibouti
    Titre  : Précarité urbaine, Djibouti
    Légende  : Habitat précaire, Quartier populaire de Balbala, Djibouti, février 2010. Cette zone d'habitat concentre les trois quarts des pauvres de DjiboutiBalbala a d'abord été un bidonville dans lequel se réfugiaient les personnes expulsées de Djibouti ou qui ne parvenaient pas à y pénétrer à partir de l'installation du Barrge de Djibouti en septembre 1966. Jusqu'à l'indépendance de Djibouti en 1977, il est plusieurs fois détruit et reconstruit. Il devient ensuite le quartier des nouveaux urbains, issus de l'exode rural. Des droits de construction sont peu à peu cédés aux occupants, et le quartier acquiert des caractéristiques urbaines, avec des constructions en dur.
    Précarité urbaine, Djibouti
    Merceron, Sébastien

      62120

  • Visite d'un quartier populaire, Djibouti
    Titre  : Visite d'un quartier populaire, Djibouti
    Légende  : Quartier populaire de Balbala, Djibouti, février 2010. L'étude d'impact d'un projet de développement urbain à Djibouti, menée par les scientifiques de l'IRD, met en lumière ses points forts et ses faiblesses. Visite du quartier par les scientifiques.
    UMR DIAL.
    Visite d'un quartier populaire, Djibouti
    Pasquier-Doumer, Laure

      62069

  • Toits du Caire
    Titre  : Toits du Caire
    Légende  : Immeubles du Caire, dans le quartier populaire d'Ibn Touloun, vue depuis la mosquée.La ville du Caire est la capitale de l'Égypte avec une population officielle de près de 18 millions d'habitants, ce qui en fait la plus grande ville d'Afrique et du Moyen-Orient.
    Toits du Caire
    Ruf, Thierry

      49372

  • Brasilia, de l'utopie initiale à l'agglomération urbaine actuelle
    Titre  : Brasilia, de l'utopie initiale à l'agglomération urbaine actuelle
    Légende  : Brasilia, symbole de la ville moderne, idéale et avant-gardiste des années 1950, fête ses cinquante ans d'existence. cf fiche d'actualité scientifique n° 264.
    Brasilia, de l'utopie initiale à l'agglomération urbaine actuelle
    Couret, Dominique

      37922