Sciences et Avenir

22 résultat(s) en 10 ms

  • Limiter l'érosion des sols
    Titre  : Limiter l'érosion des sols
    Légende  : Construction d' un cordon de pierreux afin de limiter l'érosion des sols. NordTogo, Nalongue (canton de Nadjoundi, près de Dapaong).
    Limiter l'érosion des sols
    Chevallier, Tiphaine

      59965

  • Agroécologie au Togo
    Titre  : Agroécologie au Togo
    Légende  : Le vétiver est très utile pour empêcher l'érosion des sols. Les femmes ont déplanté le vétiver en bord de rivière pour ensuite le planter le lond d'un cordon pierreux pour le renforcer.
    Nalongue (canton de Nadjoundi, près de Dapaong).
    Agroécologie au Togo
    Chevallier, Tiphaine

      59997

  • Agroécologie au Togo
    Titre  : Agroécologie au Togo
    Légende  : Construction d'un cordon pierreux. Le vétiver renforce le cordon et permet de mieux lutter contre l’érosion des sols et de stocker du carbone. Nalongue (canton de Nadjoundi, près de Dapaong).
    Agroécologie au Togo
    Chevallier, Tiphaine

      60000

  • Agroécologie au Togo
    Titre  : Agroécologie au Togo
    Légende  : Construction d'un cordon pierreux. Le vétiver renforce le cordon et permet de mieux lutter contre l’érosion des sols et de stocker du carbone. Nalongue (canton de Nadjoundi, près de Dapaong).
    Agroécologie au Togo
    Chevallier, Tiphaine

      60003

  • Agroécologie au Togo
    Titre  : Agroécologie au Togo
    Légende  : Construction d'un cordon pierreux. Le vétiver renforce le cordon et permet de mieux lutter contre l’érosion des sols et de stocker du carbone. Nalongue (canton de Nadjoundi, près de Dapaong).
    Agroécologie au Togo
    Chevallier, Tiphaine

      60010

  • Formation sur l'agroécologie au Togo
    Titre  : Formation sur l'agroécologie au Togo
    Légende  : Formation de l’ONG togolaise RAFIA sur l’agroécologie. Ces formations sont dans le cadre d’un projet coordonné par AVSF (Agronomes et Vétérinaires sans frontière) dans lequel l’IRD mesure les stocks de carbone des sols. Ici, visite d'un champ de mil.
    Formation sur l'agroécologie au Togo
    Chevallier, Tiphaine

      60030

  • Agroécologie au Togo
    Titre  : Agroécologie au Togo
    Légende  : Travail des agronomes.Prélèvement de la quantité de carbone au niveau d'un cordon pierreux et de plants de vétiver construit pour améliorer le stockage du carbone dans le sol.Nalongue (canton de Nadjoundi, près de Dapaong). Nord Togo.
    Agroécologie au Togo
    Chevallier, Tiphaine

      60118

  • Agroécologie au Togo
    Titre  : Agroécologie au Togo
    Légende  : Travail des agronomes.Prélèvement de la quantité de carbone au niveau d'un cordon pierreux et de plants de vétiver construit pour améliorer le stockage du carbone dans le sol.Nalongue (canton de Nadjoundi, près de Dapaong). Nord Togo.
    Agroécologie au Togo
    Chevallier, Tiphaine

      60122

  • Agroécologie au Togo
    Titre  : Agroécologie au Togo
    Légende  : Plantation de haricots et de mais, Sénégal.Plantées en association,les légumineuses limitent l’érosion des sols ou réduisent les mauvaises herbes. De plus, les racines des légumineuses stimulent la vie microbienne du sol,impliquée dans l'amélioration de la fertilité minérale. Leur présence peut donc à terme améliorer
    la nutrition d'autres espèces cultivées.
    Agroécologie au Togo
    Chevallier, Tiphaine

      62542

  • Agroécologie au Sénégal
    Titre  : Agroécologie au Sénégal
    Légende  : Plantées en association,les légumineuses limitent l’érosion des sols ou réduisent les mauvaises herbes. De plus, les racines des légumineuses stimulent la vie microbienne du sol,
    impliquée dans l'amélioration de la fertilité minérale. Leur présence peut donc à terme améliorer
    la nutrition d'autres espèces cultivées.
    Agroécologie au Sénégal
    Chevallier, Tiphaine

      62543

  • Agroécologie à Madagascar
    Titre  : Agroécologie à Madagascar
    Légende  : Champ de haricots. Les racines des légumineuses
    stimulent la vie microbienne du sol, impliquée dans l'amélioration de la fertilité minérale. Leur présence peut donc à terme améliorer la nutrition d'autres espèces cultivées. Ici, du fumier a été disposé au pied des plants.
    Agroécologie à Madagascar
    Chevallier, Tiphaine

      62546

  • Agroécologie au Sénégal
    Titre  : Agroécologie au Sénégal
    Légende  : Association du mil et du niébé (exemple en agroécologie d’association légumineuses céréales), Diohine près de Niakhar.
    Agroécologie au Sénégal
    Chevallier, Tiphaine

      62558

  • Agroécologie au Sénégal
    Titre  : Agroécologie au Sénégal
    Légende  : Femme ayant récolté du niébé. Image prise en fin de saison humide (octobre)
    Lieu : Sénégal, Sob près de Niakhar
    Agroécologie au Sénégal
    Chevallier, Tiphaine

      62555

  • Travail des chercheurs sur le terrain, Tunisie
    Titre  : Travail des chercheurs sur le terrain, Tunisie
    Légende  : Mohamed Labiadh (chercheur IRA) Jean Louis Rajot (chargé de recherche IRD, pédologue spécialiste de l'érosion éolienne) collectent les premiers millimètres du sol pour mesurer le taux d'humidité après une pluie dans le cadre du projet ANR WIND-O-V (coll. ISPA/LISA/iEES-Paris/IRA). Parcelle expérimentale de Dar Dhaoui.
    Travail des chercheurs sur le terrain, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63758

  • Travail des chercheurs sur le terrain, Tunisie
    Titre  : Travail des chercheurs sur le terrain, Tunisie
    Légende  : Collecte des premiers millimètres du sol dans le cadre du projet ANR WIND-O-V (coll. ISPA/LISA/iEES-Paris/IRA) pour mesurer le taux d'humidité après une pluie. Parcelle expérimentale de Dar Dhaoui.
    Travail des chercheurs sur le terrain, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63760

  • Parcelle expérimentale de Dar Dhaoui, Tunisie
    Titre  : Parcelle expérimentale de Dar Dhaoui, Tunisie
    Légende  : Dans le cadre de la campagne de terrain 2017 du projet ANR WIND-O-V (coll. ISPA/LISA/iEES-Paris/IRA) sur la parcelle de Dar Dhaoui, les chercheurs installent des têtes de prélèvements pour sélectionner les particules de poussière en suspension dans l'atmosphère. Celles-ci permettent aux scientifiques de quantifier l’érosion éolienne sur des surfaces anthropisée dans le sud tunisien.
    Parcelle expérimentale de Dar Dhaoui, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63775

  • Etude des sols, Tunisie
    Titre  : Etude des sols, Tunisie
    Légende  : Jean Louis Rajot (chargé de recherche IRD, pédologue spécialiste de l'érosion éolienne). Analyse d'une fosse pédologique creusée dans un champ d'oliviers planté depuis plus de 50 ans jouxtant une parcelle mise en défens. Au premier plan, on peut distinguer deux horizons : les 15 premiers centimètres correspondent à un horizon de surface meuble et fertile dans lequel on trouve des racines d'oliviers ; en deça on distingue une croûte calcaire (caractérisée par sa couleur blanche). A l'arrière-plan, l'érosion éolienne est très nette dans ce champ où les racines des oliviers sont partiellement déchaussés. Par comparaison avec une fosse creusée dans la mise en défens (photo 63813), on peut supposer que plus de 40 cm de sol ont été érodés par le vent dans cette parcelle.
    Etude des sols, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63814

  • Oliviers ensablés, Tunisie
    Titre  : Oliviers ensablés, Tunisie
    Légende  : Oliviers ensablés à Dar Dhaoui : déchaussement des racines. Dans le sud est tunisien, à bioclimat aride (100-200 mm de précipitations par an), l’olivier joue un rôle de premier plan dans l’économie agricole tunisienne. Dans le gouvernorat de Médenine, on comptait déjà en 2010 un effectif d’environ 4,5 millions pieds. Toutefois, l’oléiculture se heurte à des problèmes sérieux d’économie d’eau et d’érosion des sols. Les techniques culturales, comme le labour conventionnel, se basent sur des passages fréquents tout au long de l’année. Les agriculteurs considèrent la complète éradication de la végétation naturelle dans les interlignes nécessaire pour éliminer la concurrence en eau avec les arbres. Ils espèrent rompre la capillarité, augmenter l’infiltration des eaux de pluies et aérer le sol. Néanmoins, ces techniques sont à l’origine d’une exposition du sol aux agents érosifs du climat (vent et pluie) ce qui engendre une érosion accrue et un déchaussement des racines.
    Oliviers ensablés, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63821

  • Oliviers ensablés, Tunisie
    Titre  : Oliviers ensablés, Tunisie
    Légende  : Oliviers ensablés à Dar Dhaoui : déchaussement des racines. Dans le sud est tunisien, à bioclimat aride (100-200 mm de précipitations par an), l’olivier joue un rôle de premier plan dans l’économie agricole tunisienne. Dans le gouvernorat de Médenine, on comptait déjà en 2010 un effectif d’environ 4,5 millions pieds. Toutefois, l’oléiculture se heurte à des problèmes sérieux d’économie d’eau et d’érosion des sols. Les techniques culturales, comme le labour conventionnel, se basent sur des passages fréquents tout au long de l’année. Les agriculteurs considèrent la complète éradication de la végétation naturelle dans les interlignes nécessaire pour éliminer la concurrence en eau avec les arbres. Ils espèrent rompre la capillarité, augmenter l’infiltration des eaux de pluies et aérer le sol. Néanmoins, ces techniques sont à l’origine d’une exposition du sol aux agents érosifs du climat (vent et pluie) ce qui engendre une érosion accrue et un déchaussement des racines.
    Oliviers ensablés, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63822

  • Etude de l'érosion des sols, Tunisie
    Titre  : Etude de l'érosion des sols, Tunisie
    Légende  : Mounir Abichou (agronome, chercheur à  l'Institut de l'Olivier de Zarzis) et Pascal Podwojewski (directeur de recherche IRD, pédologue) observent l'impact de l'érosion dans les oliveraies de Chammakh.
    Etude de l'érosion des sols, Tunisie
    Christian Lamontagne

      63845