•  History
  •  Research keywords
  •  Thesaurus

panier travail Lombrics, Vietnam, Jean-Michel Boré

8 result(s) in 5 ms

  • Turricule, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Turricule, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Un turricule est un petit monticule de terre constitué de tortillons caractéristiques. Issu des déjections des vers de terre, il indique la sortie d'une de leurs nombreuses galeries. En effet, au lieu de créer des déjections dans le sol qui bloqueraient son habitation, le ver va déposer ses déjections à la surface du sol. La taille des turricules varie de quelques millimètres à quelques centimètres et dépend de celle des espèces de lombrics. Ici, les turricules peuvent mesurer de 15 à 20 cm de hauteur, car le sol argileux présente une stabilité structurelle importante et les boulettes fécales déposées sont donc stables. Ces déjections, qui résistent à l’impact d’évènement pluvieux, peuvent donc s'accumuler les unes sur les autres et former ainsi un turricule.
    Du fait du passage de la terre dans le tube digestif du ver de terre, les tortillons sont enrichis en bactéries qui rendent les nutriments immédiatement disponibles pour les racines des plantes avoisinantes. Les turricules sont un concentré d'engrais naturel (humus et sels minéraux) directement assimilables. Les vers jouent donc un rôle important dans la structuration des sols car leurs galeries sont un mélange de matière organique et matière minérale. En brassant activement le sol ils exercent une importante activité dite de bioturbation.
    Turricule, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      67565

  • Turricule, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Turricule, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Un turricule est un petit monticule de terre constitué de tortillons caractéristiques. Issu des déjections des vers de terre, il indique la sortie d'une de leurs nombreuses galeries. En effet, au lieu de créer des déjections dans le sol qui bloqueraient son habitation, le ver va déposer ses déjections à la surface du sol. La taille des turricules varie de quelques millimètres à quelques centimètres et dépend de celle des espèces de lombrics. Ici, les turricules peuvent mesurer de 15 à 20 cm de hauteur, car le sol argileux présente une stabilité structurelle importante et les boulettes fécales déposées sont donc stables. Ces déjections, qui résistent à l’impact d’évènement pluvieux, peuvent donc s'accumuler les unes sur les autres et former ainsi un turricule.
    Du fait du passage de la terre dans le tube digestif du ver de terre, les tortillons sont enrichis en bactéries qui rendent les nutriments immédiatement disponibles pour les racines des plantes avoisinantes. Les turricules sont un concentré d'engrais naturel (humus et sels minéraux) directement assimilables. Les vers jouent donc un rôle important dans la structuration des sols car leurs galeries sont un mélange de matière organique et matière minérale. En brassant activement le sol ils exercent une importante activité dite de bioturbation.
    Turricule, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      67566

  • Turricule, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Turricule, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Un turricule est un petit monticule de terre constitué de tortillons caractéristiques. Issu des déjections des vers de terre, il indique la sortie d'une de leurs nombreuses galeries. En effet, au lieu de créer des déjections dans le sol qui bloqueraient son habitation, le ver va déposer ses déjections à la surface du sol. La taille des turricules varie de quelques millimètres à quelques centimètres et dépend de celle des espèces de lombrics. Ici, les turricules peuvent mesurer de 15 à 20 cm de hauteur, car le sol argileux présente une stabilité structurelle importante et les boulettes fécales déposées sont donc stables. Ces déjections, qui résistent à l’impact d’évènement pluvieux, peuvent donc s'accumuler les unes sur les autres et former ainsi un turricule.
    Du fait du passage de la terre dans le tube digestif du ver de terre, les tortillons sont enrichis en bactéries qui rendent les nutriments immédiatement disponibles pour les racines des plantes avoisinantes. Les turricules sont un concentré d'engrais naturel (humus et sels minéraux) directement assimilables. Les vers jouent donc un rôle important dans la structuration des sols car leurs galeries sont un mélange de matière organique et matière minérale. En brassant activement le sol ils exercent une importante activité dite de bioturbation.
    Turricule, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      67567

  • Turricule, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Turricule, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Un turricule est un petit monticule de terre constitué de tortillons caractéristiques. Issu des déjections des vers de terre, il indique la sortie d'une de leurs nombreuses galeries. En effet, au lieu de créer des déjections dans le sol qui bloqueraient son habitation, le ver va déposer ses déjections à la surface du sol. La taille des turricules varie de quelques millimètres à quelques centimètres et dépend de celle des espèces de lombrics. Ici, les turricules peuvent mesurer de 15 à 20 cm de hauteur, car le sol argileux présente une stabilité structurelle importante et les boulettes fécales déposées sont donc stables. Ces déjections, qui résistent à l’impact d’évènement pluvieux, peuvent donc s'accumuler les unes sur les autres et former ainsi un turricule.
    Du fait du passage de la terre dans le tube digestif du ver de terre, les tortillons sont enrichis en bactéries qui rendent les nutriments immédiatement disponibles pour les racines des plantes avoisinantes. Les turricules sont un concentré d'engrais naturel (humus et sels minéraux) directement assimilables. Les vers jouent donc un rôle important dans la structuration des sols car leurs galeries sont un mélange de matière organique et matière minérale. En brassant activement le sol ils exercent une importante activité dite de bioturbation.
    Turricule, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      67568

  • Etude sur les lombrics, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Etude sur les lombrics, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Dans divers pays, dont ici le Vietnam, des scientifiques du programme Soil Bag étudient l’effet des vers de terre et celui du climat sur la structure des sols et la dynamique de l’eau. Ici, sur le bassin versant de Dong Cao, un site où depuis 2001, la nature a repris ses droits, les scientifiques préparent des expérimentations in situ de colonnes de terre qui seront installées in fine dans le sol.
    En très grand nombre sur cette parcelle, des amoncellements de terre en forme de petites tours, des turricules (à droite sur la photo) indiquent l'activité des vers de terre.
    Etude sur les lombrics, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      67569

  • Etude sur les lombrics, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Etude sur les lombrics, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Dans divers pays, dont ici le Vietnam, des scientifiques du programme Soil Bag étudient l’effet des vers de terre et celui du climat sur la structure des sols et la dynamique de l’eau. Ici, un membre de l'équipe sur le bassin versant de Dong Cao, un site où depuis 2001, la nature a repris ses droits.
    Les scientifiques sont en préparation d’expérimentations in situ de colonnes de terre soumises à différents traitements qui seront installées in fine dans le sol : certaines interdisant l’accès des organismes, dont les vers, d’y pénétrer, d’autres autorisant cet accès. La comparaison permettra d’étudier la capacité des organismes du sol à en modifier sa structure ainsi que les conséquences sur l'infiltration de l'eau. En effet, ces organismes (racines, vers de terre ou autres) créent des galeries qui, si elles sont connectées avec la surface du sol, permettent à l'eau de s'infiltrer lors d'un évènement pluvieux important. Si le sol ne présente pas de trous, l'eau ne s'infiltre pas mais ruisselle, provoquant de fait une perte en sol et donc une érosion de celui-ci.
    Etude sur les lombrics, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      67570

  • Partenariat éthique, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Partenariat éthique, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Dans divers pays, dont ici le Vietnam, des scientifiques du programme Soil Bag étudient l’effet des vers de terre et celui du climat sur la structure des sols et la dynamique de l’eau. Ici, Nicolas BOTTINELLI, Biophysicien du sol UMR IRD 242 iEES et Dinh Rinh PHAM, Hydrologue SFRI (Soils and Fertilizers Researchs Institut) sur le bassin versant de Dong Cao, un site où depuis 2001, la nature a repris ses droits.
    Les scientifiques sont en préparation d’expérimentations in situ de colonnes de terre soumises à différents traitements qui seront installées in fine dans le sol : certaines interdisant l’accès des organismes, dont les vers, d’y pénétrer, d’autres autorisant cet accès. La comparaison permettra d’étudier la capacité des organismes du sol à en modifier sa structure ainsi que les conséquences sur l'infiltration de l'eau. En effet, ces organismes (racines, vers de terre ou autres) créent des galeries qui, si elles sont connectées avec la surface du sol, permettent à l'eau de s'infiltrer lors d'un évènement pluvieux important. Si le sol ne présente pas de trous, l'eau ne s'infiltre pas mais ruisselle, provoquant de fait une perte en sol et donc une érosion de celui-ci.
    Partenariat éthique, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      67571

  • Etude sur les lombrics, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Etude sur les lombrics, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Dans divers pays, dont ici le Vietnam, des scientifiques du programme Soil Bag étudient l’effet des vers de terre et celui du climat sur la structure des sols et la dynamique de l’eau. Ici, Nicolas BOTTINELLI, Biophysicien du sol UMR IRD 242 iEES, en présence d’un ver de terre de 60 cms de long, sur le bassin versant de Dong Cao, un site où depuis 2001, la nature a repris ses droits. Au Vietnam 220 espèces de vers de terre ont été décrites et sur le bassin versant de Dong Cao il existe plusieurs grands vers de terre. Plus ils sont grands, plus ils sont difficiles à attraper car ils s’enfuient à la moindre vibration grâce à un réseau de galeries très développé.
    Etude sur les lombrics, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      67572