•  History
  •  Research keywords
  •  Thesaurus

panier Reportage : "Recyclage au Vietnam, dong nat et villages de métiers " // Jean-Michel Boré

28 result(s) in 0.01 s

  • Collecte de déchets de ferraille, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Collecte de déchets de ferraille, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Collectrice ou fouilleuse (Dong Nat) en train de récupérer de la ferraille issue d'un chantier qu'elle revendra à un dépôt de déchets collectés ou bai à Hanoï.
    Collecte de déchets de ferraille, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68156

  • Enquêtes et dessins, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Enquêtes et dessins, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : De la rencontre d’une chercheuse de l’IRD, Sylvie FANCHETTE, Géographe au CESSMA – IRD et de NGUYỄN Thái Huyền, enseignante-chercheuse de l'Université d’Architecture de Hanoï est né le projet d'étudier la spécificité du système de collecte de déchets et du recyclage qui en découle.
    A travers ce projet, ont été mobilisés 350 étudiants de tous niveaux (licence, master doctorat). Chaque étudiant devait produire un exercice de terrain localisé, faire des dessins des bai (lieux de dépôts des déchets collectés), poser un certain nombres de questions à leurs propriétaires et identifier ceux qui accepteraient, dans un second temps, d’être soumis à une enquête plus approfondie. Le résultat de cette démarche permettra de cibler des terrains d'étude pour des étudiants en master ou doctorat afin de comprendre le caractère social de ces activités et obtenir des données économiques plus fines.

    Ici, dans le village de Vĩnh Ngọc, district de Đông Anh, dessin de bai croqué par NGUYỄN Thi Hai Yen, étudiante vietnamienne en Master et lauréate du concours de dessins organisé par la JEAI RecycurbsViet en 2017.
    Enquêtes et dessins, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68120

  • Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ateliers de « villages de métiers » au sein desquels, parfois depuis plus de 1.000 ans, existe une activité artisanale. Son économie est fondée sur un système très ancien de relations entre Hanoï et les villages artisanaux où étaient produits les articles nécessaires au développement de cette 1ère. L'évolution des « villages de métiers » et leurs adaptations à l'ouverture économique et à la mondialisation a fait l’objet d’étude de recherche par l’une des chercheuses de l’IRD, Sylvie Fanchette, géographe au CESSMA – IRD.

    Ici, peinture de céramiques dans le village de Bát Tràng (district Gia Lâm, Hà Nôi). Ce cluster occupe une population très nombreuse aux savoir-faire diversifiés pour effectuer les différentes tâches manuelles de production des céramiques, particulièrement la porcelaine fabriquée avec du kaolin. Artisanat de porcelaine coulée dans des moules.
    Atelier de "village des métiers", Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68153

  • Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ateliers de « villages de métiers » au sein desquels, parfois depuis plus de 1.000 ans, existe une activité artisanale. Son économie est fondée sur un système très ancien de relations entre Hanoï et les villages artisanaux où étaient produits les articles nécessaires au développement de cette 1ère. L'évolution des « villages de métiers » et leurs adaptations à l'ouverture économique et à la mondialisation a fait l’objet d’étude de recherche par l’une des chercheuses de l’IRD, Sylvie Fanchette, géographe au CESSMA – IRD.

    Ici, peinture de céramiques dans le village de Bát Tràng (district Gia Lâm, Hà Nôi). Ce cluster occupe une population très nombreuse aux savoir-faire diversifiés pour effectuer les différentes tâches manuelles de production des céramiques, particulièrement la porcelaine fabriquée avec du kaolin. Artisanat de porcelaine coulée dans des moules.
    Atelier de "village des métiers", Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68154

  • Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ateliers de « villages de métiers » au sein desquels, parfois depuis plus de 1.000 ans, existe une activité artisanale. Son économie est fondée sur un système très ancien de relations entre Hanoï et les villages artisanaux où étaient produits les articles nécessaires au développement de cette 1ère. L'évolution des « villages de métiers » et leurs adaptations à l'ouverture économique et à la mondialisation a fait l’objet d’étude de recherche par l’une des chercheuses de l’IRD, Sylvie Fanchette, géographe au CESSMA – IRD.

    Ici, peinture de céramiques dans le village de Bát Tràng (district Gia Lâm, Hà Nôi). Ce cluster occupe une population très nombreuse aux savoir-faire diversifiés pour effectuer les différentes tâches manuelles de production des céramiques, particulièrement la porcelaine fabriquée avec du kaolin. Artisanat de porcelaine coulée dans des moules.
    Atelier de "village des métiers", Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68152

  • Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ateliers de « villages de métiers » au sein desquels, parfois depuis plus de 1.000 ans, existe une activité artisanale. Son économie est fondée sur un système très ancien de relations entre Hanoï et les villages artisanaux où étaient produits les articles nécessaires au développement de cette 1ère. L'évolution des « villages de métiers » et leurs adaptations à l'ouverture économique et à la mondialisation a fait l’objet d’étude de recherche par l’une des chercheuses de l’IRD, Sylvie Fanchette, géographe au CESSMA – IRD.

    Ici, peinture de céramiques dans le village de Bát Tràng (district Gia Lâm, Hà Nôi). Ce cluster occupe une population très nombreuse aux savoir-faire diversifiés pour effectuer les différentes tâches manuelles de production des céramiques, particulièrement la porcelaine fabriquée avec du kaolin. Artisanat de porcelaine coulée dans des moules.
    Atelier de "village des métiers", Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68151

  • Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ateliers de "villages de métiers" au sein desquels, parfois depuis plus de 1.000 ans, existe une activité artisanale. Son économie est fondée sur un système très ancien de relations entre Hanoï et les villages artisanaux où étaient produits les articles nécessaires au développement de cette 1ère. L'évolution des « villages de métiers » et leurs adaptations à l'ouverture économique et à la mondialisation a fait l’objet d’étude de recherche par l’une des chercheuses de l’IRD, Sylvie Fanchette, géographe au CESSMA – IRD.

    Ici artisanat du bois très consommateur de main-d’œuvre dans le quartier de Đồng Kỵ (commune de Từ Sơn, province de Bắc Ninh), cluster de fabrication de meubles d’art qui emploie plus de 25.000 ouvriers et artisans de plusieurs villages. Les étapes de la production des meubles sont fragmentées, chaque ouvrier est spécialisé dans une activité (coupe, gravure, incrustation de nacre, ponçage, vernissage, montage…). Ici, ponçage du bois.
    Atelier de "village des métiers", Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68142

  • Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ateliers de "villages de métiers" au sein desquels, parfois depuis plus de 1.000 ans, existe une activité artisanale. Son économie est fondée sur un système très ancien de relations entre Hanoï et les villages artisanaux où étaient produits les articles nécessaires au développement de cette 1ère. L'évolution des « villages de métiers » et leurs adaptations à l'ouverture économique et à la mondialisation a fait l’objet d’étude de recherche par l’une des chercheuses de l’IRD, Sylvie Fanchette, géographe au CESSMA – IRD.

    Ici artisanat du bois très consommateur de main-d’œuvre dans le quartier de Đồng Kỵ (commune deTừ Sơn, province de Bắc Ninh), cluster de fabrication de meubles d’art qui emploie plus de 25.000 ouvriers et artisans de plusieurs villages. Les étapes de la production des meubles sont fragmentées, chaque ouvrier est spécialisé dans une activité (coupe, gravure, incrustation de nacre, ponçage, vernissage, montage…). Ici gravure du bois.
    Atelier de "village des métiers", Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68141

  • Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ateliers de « villages de métiers » au sein desquels, parfois depuis plus de 1.000 ans, existe une activité artisanale. Son économie est fondée sur un système très ancien de relations entre Hanoï et les villages artisanaux où étaient produits les articles nécessaires au développement de cette 1ère. L'évolution des « villages de métiers » et leurs adaptations à l'ouverture économique et à la mondialisation a fait l’objet d’étude de recherche par l’une des chercheuses de l’IRD, Sylvie Fanchette, géographe au CESSMA – IRD.

    Ici, dans le village de Phù Lang (Xã Phù Lương), commune de Huyện Quế Võ, province de Bắc Ninh, la préparation de la coupe de l'argile pour la fabrication de poteries en terracotta. Phù Lang a su diversifier sa production de poteries pour éviter la concurrence avec les autres villages : en plus des objets pour la vie quotidienne et le bâtiment, plusieurs artisans ayant étudié aux Beaux-Arts de Hanoï produisent par ailleurs des objets d’arts en terracotta peinte.
    Atelier de "village des métiers", Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68136

  • Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ateliers de « villages de métiers » au sein desquels, parfois depuis plus de 1.000 ans, existe une activité artisanale. Son économie est fondée sur un système très ancien de relations entre Hanoï et les villages artisanaux où étaient produits les articles nécessaires au développement de cette 1ère. L'évolution des « villages de métiers » et leurs adaptations à l'ouverture économique et à la mondialisation a fait l’objet d’étude de recherche par l’une des chercheuses de l’IRD, Sylvie Fanchette, géographe au CESSMA – IRD.

    Ici, dans le village de Phù Lang (Xã Phù Lương), commune de Huyện Quế Võ, province de Bắc Ninh, fabrication de poteries en terracotta. Phù Lang a su diversifier sa production de poteries pour éviter la concurrence avec les autres villages : en plus des objets pour la vie quotidienne, comme ici des jarres à alcool, et pour le bâtiment, plusieurs artisans ayant étudié aux Beaux-Arts de Hanoï produisent par ailleurs des objets d’arts en terracotta peinte.
    Atelier de "village des métiers", Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68132

  • Le Bombyx du mûrier (Bombyx mori), Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Le Bombyx du mûrier (Bombyx mori), Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ici, Bombyx du mûrier et cocons de soie.
    Le Bombyx du mûrier (Bombyx mori) est un lépidoptère domestique originaire du Nord de la Chine, élevé pour produire la soie. Le ver à soie est sa chenille. Le bombyx est inconnu à l'état sauvage, il résulte de la sélection par élevage appelé sériciculture. C'est au stade de chenille que le bombyx produit la précieuse fibre sécrétée en une bave abondante qui, en durcissant, se transforme en un fil unique de soie brute avec lequel la chenille se fabrique un cocon. Ce fil peut mesurer entre 800 et 1.500m de long.

    Malheureusement la production de fils de soie a beaucoup diminué au Vietnam et a même disparu dans le cluster de la soie de Hanoï. Les producteurs préfèrent importer le fil de soie de la Chine et pour la plupart importer des fils de polyster, moins coûteux.
    Le Bombyx du mûrier (Bombyx mori), Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68146

  • Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ateliers de "villages de métiers" au sein desquels, parfois depuis plus de 1.000 ans, existe une activité artisanale. Son économie est fondée sur un système très ancien de relations entre Hanoï et les villages artisanaux où étaient produits les articles nécessaires au développement de cette 1ère. L'évolution des « villages de métiers » et leurs adaptations à l'ouverture économique et à la mondialisation a fait l’objet d’étude de recherche par l’une des chercheuses de l’IRD, Sylvie Fanchette, géographe au CESSMA – IRD.

    Ici, dans le village de Vạn Phúc, arrondissement de Hà Đông (Hanoï), activité très minutieuse de préparation du tissage de la soie : montage de la chaîne sur métier à tisser.
    Atelier de "village des métiers", Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68147

  • Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ateliers de "villages de métiers" au sein desquels, parfois depuis plus de 1.000 ans, existe une activité artisanale. Son économie est fondée sur un système très ancien de relations entre Hanoï et les villages artisanaux où étaient produits les articles nécessaires au développement de cette 1ère. L'évolution des « villages de métiers » et leurs adaptations à l'ouverture économique et à la mondialisation a fait l’objet d’étude de recherche par l’une des chercheuses de l’IRD, Sylvie Fanchette, géographe au CESSMA – IRD.

    Ici, dans le village de Vạn Phúc, arrondissement de Hà Đông (Hanoï), activité très minutieuse de préparation du tissage de la soie : montage de la chaîne sur métier à tisser.
    Atelier de "village des métiers", Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68148

  • Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ateliers de "villages de métiers" au sein desquels, parfois depuis plus de 1.000 ans, existe une activité artisanale. Son économie est fondée sur un système très ancien de relations entre Hanoï et les villages artisanaux où étaient produits les articles nécessaires au développement de cette 1ère. L'évolution des « villages de métiers » et leurs adaptations à l'ouverture économique et à la mondialisation a fait l’objet d’étude de recherche par l’une des chercheuses de l’IRD, Sylvie Fanchette, géographe au CESSMA – IRD.

    Ici, dans le village de Vạn Phúc, arrondissement de Hà Đông (Hanoï), activité très minutieuse de préparation du tissage de la soie : filage de la soie sur des rouets.
    Atelier de "village des métiers", Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68149

  • Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Atelier de "village des métiers", Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ateliers de "villages de métiers" au sein desquels, parfois depuis plus de 1.000 ans, existe une activité artisanale. Son économie est fondée sur un système très ancien de relations entre Hanoï et les villages artisanaux où étaient produits les articles nécessaires au développement de cette 1ère. L'évolution des « villages de métiers » et leurs adaptations à l'ouverture économique et à la mondialisation a fait l’objet d’étude de recherche par l’une des chercheuses de l’IRD, Sylvie Fanchette, géographe au CESSMA – IRD.

    Ici, dans le village de Vạn Phúc, arrondissement de Hà Đông (Hanoï), activité très minutieuse de préparation du tissage de la soie : filage de la soie sur des rouets.
    Atelier de "village des métiers", Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68150

  • Enquête sur le terrain, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Enquête sur le terrain, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Sylvie Fanchette, géographe au CESSMA – IRD, a pendant plusieurs années sillonné les environs de Hanoï et de Bac Ninh pour étudier l'évolution des activités artisanales des « villages de métiers » et leur adaptation à l'ouverture économique et à la mondialisation.

    Ici, à Dương Ổ, commune de Phong Khê, province de Bắc Ninh, Sylvie Fanchette réalisant une enquête sur le terrain dans un atelier de fabrication de Giấy dó (papier de riz), pour lequel nous voyons la marque des feuilles de papier qui sèchent sur le mur.
    Enquête sur le terrain, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68130

  • Fabrication de papier dô, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Fabrication de papier dô, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Apparu vers le IIIème siècle, le papier traditionnel dô (papier de qualité destiné aux artistes) connut son apogée du VIIIème au XIVème siècles. Sa production nécessite une préparation minutieuse. Il est fabriqué avec l’écorce de rhamnoneuron qui doit être immergée dans l’eau pendant 1 ou 2 jours. Celle-ci est ensuite traitée et macérée dans une solution de chaux condensée durant 5 heures et enfin bouillie durant une vingtaine d’heures avant de la piler 5 heures durant. La farine alors obtenue est diluée dans une bassine remplie d’un mélange d’eau et de résine mò (clerodendron) que nous voyons précisement ici. Le papier est obtenu grâce à un moule après avoir été pressé et séché.
    Pour 100kgs d’écorce, on obtient seulement 5 ou 6 kgs de papier, aussi ce métier ancestral se perd au fil des ans.
    Ici, à Dương Ổ, commune de Phong Khê, province de Bắc Ninh.
    Fabrication de papier dô, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68124

  • Fabrication de papier dô, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Fabrication de papier dô, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : Ici, à Dương Ổ, commune de Phong Khê, province de Bắc Ninh, au sein d’une des dernières familles qui fabriquent du papier traditionnel dô à la main, papier de qualité destiné aux artistes. Ces familles dépendent peu de la collecte de déchets car la pâte à papier en contient une faible quantité.

    Apparu vers le IIIème siècle, le papier dó connut son apogée du VIIIème au XIVème siècles. Sa production nécessite une préparation minutieuse. Il est fabriqué avec l’écorce de rhamnoneuron qui doit être immergée dans l’eau pendant 1 ou 2 jours. Celle-ci est ensuite traitée et macérée dans une solution de chaux condensée durant 5 heures et enfin bouillie durant une vingtaine d’heures avant de la piler 5 heures durant. La poudre alors obtenue est diluée dans une bassine remplie d’un mélange d’eau et de résine mò (clerodendron).

    L’artisane plonge dans le bassin un tamis de fines lamelles de bambou (manh) et récupère la pulpe du mélange qui s’y dépose en une fine couche pour constituer une feuille. Celle-ci est alors détachée et posée sur un tas d’autres feuilles (précisement ici). Le geste est recommencé inlassablement des centaines de fois par jour. Une fois exprimée l’eau grâce à une presse, les feuilles sont séchées sur les murs chauffés à l’étage de la maison.
    Pour 100kgs d’écorce, on obtient seulement 5 ou 6 kgs de papier, aussi ce métier ancestral se perd au fil des ans.
    Fabrication de papier dô, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68324

  • Fabrication de papier dô, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Fabrication de papier dô, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : A Dương Ổ, commune de Phong Khê, province de Bắc Ninh, au sein d’une des dernières personnes qui fabriquent du papier traditionnel dô à la main, papier de qualité destiné aux artistes. Elles dépendent peu de la collecte de déchets car la pâte à papier en contient une faible quantité.

    Apparu vers le IIIème siècle, il connut son apogée du VIIIème au XIVème siècles. Il est fabriqué avec l’écorce de rhamnoneuron et sa production nécessite une préparation minutieuse. Pour 100kgs d’écorce, on obtient seulement 5 ou 6 kgs de papier, aussi ce métier ancestral se perd au fil des ans.

    Ici, le propriétaire de l’atelier détache et compte les feuilles de papier qu’il est sur le point de vendre.
    Fabrication de papier dô, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68128

  • Fabrication de papier dô, Vietnam
    METADATA_LABEL_TITLE : Fabrication de papier dô, Vietnam
    METADATA_LABEL_CAPTION : A Dương Ổ, commune de Phong Khê, province de Bắc Ninh, au coeur de la fabrication à la main de papier traditionnel dô, papier de qualité destiné aux artistes. Sa fabrication dépend peu de la collecte de déchets car la pâte à papier en contient une faible quantité.

    Apparu vers le IIIème siècle, il connut son apogée du VIIIème au XIVème siècles. Il est fabriqué avec l’écorce de rhamnoneuron et sa production nécessite une préparation minutieuse. Pour 100kgs d’écorce, on obtient seulement 5 ou 6 kgs de papier, aussi ce métier ancestral se perd au fil des ans.
    Fabrication de papier dô, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      68127