Votre recherche :

58580 résultat(s) en 0.19 s (affichage limité à 5000)

  • Bateaux de pêche côtière, Madagascar
    Titre  : Bateaux de pêche côtière, Madagascar
    Légende  : Bateaux de pêche côtière typiques de la région nord de Madagascar (ici Baie d’Ambararata, région Diana), à moteur hors-bord (<30CV) ou de construction traditionnelle locale. Ils possèdent également un gréement à voile. Ils sont utilisés pour la pêche à la ligne et à la palangre de fond, lors de sorties de deux à quatre jours. Le produit de la pêche sera ensuite acheminé vers Antsiranana (Diégo-Suarez).
    Certains bateaux sont également utilisés en pêche-promenade pendant la saison touristique, en particulier dans le parc national voisin de Nosy Hara.
    Bateaux de pêche côtière, Madagascar
    Leopold, Marc

      69389

  • Bateaux de pêche côtière, Madagascar
    Titre  : Bateaux de pêche côtière, Madagascar
    Légende  : Bateaux de pêche côtière typiques de la région nord de Madagascar (ici Baie d’Ambararata, région Diana), à moteur hors-bord (<30CV) ou de construction traditionnelle locale. Ils possèdent également un gréement à voile. Ils sont utilisés pour la pêche à la ligne et à la palangre de fond, lors de sorties de deux à quatre jours. Le produit de la pêche sera ensuite acheminé vers Antsiranana (Diégo-Suarez).
    Certains bateaux sont également utilisés en pêche-promenade pendant la saison touristique, en particulier dans le parc national voisin de Nosy Hara.
    Bateaux de pêche côtière, Madagascar
    Leopold, Marc

      69388

  • Scène de la vie quotidienne, Madagascar
    Titre  : Scène de la vie quotidienne, Madagascar
    Légende  : Scène de vie quotidienne à l’estuaire du fleuve Mananjary (région Vatovavy-Fitovinany), où certains se rafraîchissent dans l’eau, tandis que d’autres se lavent, s’occupent du linge mis à sécher ensuite sur la sable (en haut à gauche de la photo), ou bien reviennent de la pêche.

    Au 1er plan, les pirogues traditionnelles, sans balancier, sont constituées d’un seul tronc évidé. Elles sont réservées à la navigation à l’embouchure du fleuve pour le transport de passagers et de marchandises. Les modèles plus courts (à droite) sont aussi utilisés pour la petite pêche (souvent au filet maillant à petites mailles). Certaines pirogues peuvent être équipées d’une voile très rudimentaire.
    Scène de la vie quotidienne, Madagascar
    Leopold, Marc

      69387

  • Pirogues de pêche traditionnelles, Madagascar
    Titre  : Pirogues de pêche traditionnelles, Madagascar
    Légende  : Pirogues traditionnelles de pêche, sans balancier et sans bordés, typiques de la côte sud-est de Madagascar, ici à Ambohitsara (région Vatovavy-Fitovinany).
    Elles sont capables de franchir la « barre » de houle grâce à leurs pointes avant et arrière relevées comparées à d'autres modèles. Il s’agit cependant d’une étape délicate où il n’est pas rare qu’elles chavirent, le pêcheur regagnant le rivage à la nage avec sa pirogue. Aussi, les pêcheurs ne s’éloignent généralement pas de plus de quelques centaines de mètres de la côte.
    Pirogues de pêche traditionnelles, Madagascar
    Leopold, Marc

      69386

  • Pirogue de pêche traditionnelles, Madagascar
    Titre  : Pirogue de pêche traditionnelles, Madagascar
    Légende  : Ici à Ambohitsara (région Vatovavy-Fitovinany, pirogues de pêche traditionnelles, sans balancier, sans bordés, creusées dans un tronc maintenu ouvert par des membrures rudimentaires. Un seul pêcheur par pirogue, qui est propulsée à la pagaie.
    Ces pirogues se retrouvent souvent innondées via les vagues et les fissures, d’où l’emploi d’une écope de matériau local ou de récupération (assiette ou bouteille plastiques,…).

    Les pêcheurs utilisent le plus souvent un filet maillant en nylon fin, à petite maillage, pour cibler des prises de fond de 10 à 40 cm environ qui seront vendus localement dans la même journée. Les filets sont marqués par des balises artisanales, confectionnées avec un lest (pierre…), une tige en bois, une bouteille comme flotteur, et une pièce de tissu comme fanion. Les filets sont solidement attachés à la pirogues pendant la navigation pour éviter de les perdre si la pirogue chavire au moment de franchir la « barre » de houle.
    Pirogue de pêche traditionnelles, Madagascar
    Leopold, Marc

      69385

  • Pirogue de pêche traditionnelles, Madagascar
    Titre  : Pirogue de pêche traditionnelles, Madagascar
    Légende  : Ici à Ambohitsara (région Vatovavy-Fitovinany, pirogues de pêche traditionnelles, sans balancier, sans bordés, creusées dans un tronc maintenu ouvert par des membrures rudimentaires. Un seul pêcheur par pirogue, qui est propulsée à la pagaie.
    Ces pirogues se retrouvent souvent innondées via les vagues et les fissures, d’où l’emploi d’une écope de matériau local ou de récupération (assiette ou bouteille plastiques,…).

    Les pêcheurs utilisent le plus souvent un filet maillant en nylon fin, à petite maillage, pour cibler des prises de fond de 10 à 40 cm environ qui seront vendus localement dans la même journée. Les filets sont marqués par des balises artisanales, confectionnées avec un lest (pierre…), une tige en bois, une bouteille comme flotteur, et une pièce de tissu comme fanion. Les filets sont solidement attachés à la pirogues pendant la navigation pour éviter de les perdre si la pirogue chavire au moment de franchir la « barre » de houle.
    Pirogue de pêche traditionnelles, Madagascar
    Leopold, Marc

      69384

  • Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Titre  : Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Légende  : Dans le sud-ouest de Madagascar (ici à Anakao, île de Nosy-ve, région Atsimo-Andrefana), les pêcheurs traditionnels de l’ethnie Vezo ciblent les petites pélagiques de manière saisonnière, dans les zones peu profondes.
    Le filet non maillant en nylon est haut de plusieurs mètres et à petit maillage (10 mm de côté), avec des flotteurs de récupération. Il encercle le banc puis est tracté à bord de la pirogue principale à la force des bras, à la manière d’une senne de fond. Les captures peuvent atteindre plusieurs dizaines de kg qui, après avoir été séchées, seront commercialisées à l’intérieur du pays à près de 1.000 km.

    L'exploitation d'une grande diversité des ressources pélagiques côtières ainsi que des invertébrés récifaux constituent un complément important pour les pêcheurs Vezo, pour lesquels la pêche représente le principal, sinon unique, moyen de subsistance.
    Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Leopold, Marc

      69383

  • Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Titre  : Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Légende  : Dans le sud-ouest de Madagascar (ici à Anakao, île de Nosy-ve, région Atsimo-Andrefana), les pêcheurs traditionnels de l’ethnie Vezo ciblent les petites pélagiques de manière saisonnière, dans les zones peu profondes.
    Le filet non maillant en nylon est haut de plusieurs mètres et à petit maillage (10 mm de côté), avec des flotteurs de récupération. Il encercle le banc puis est tracté à bord de la pirogue principale à la force des bras, à la manière d’une senne de fond, tandis que d’autres pêcheurs vérifient en apnée le bon déroulement de l’opération. Plusieurs pirogues peuvent être mobilisées. Les captures peuvent atteindre plusieurs dizaines de kg qui, après avoir été séchées, seront commercialisées à l’intérieur du pays à près de 1.000 km.

    L'exploitation d'une grande diversité des ressources pélagiques côtières ainsi que des invertébrés récifaux constituent un complément important pour les pêcheurs Vezo, pour lesquels la pêche représente le principal, sinon unique, moyen de subsistance.
    Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Leopold, Marc

      69382

  • Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Titre  : Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Légende  : Pêcheur Vezo avec ses enfants, remontant un filet non-maillant, utilisé à la manière d’une senne de fond pour pêcher des petits pélagiques ici à à Anakao, île de Nosy-ve, région Atsimo-Andrefana.
    Le filet en nylon est haut de plusieurs mètres et à petit maillage (10 mm de côté), avec des flotteurs de récupération (des morceaux de tongs). Un fusil-harpon (visible à l’avant de la pirogue) sera utilisé pour flécher les éventuelles grosses prises en plongeant à l’intérieur de la senne.

    L’embarcation est une pirogue traditionnelle à balancier, creusée dans un tronc rehaussé de bordés maintenus par des clous, et dont la voile a été repliée une fois arrivés sur la zone de pêche. Ce type de pirogue tient bien mieux l'océan que les pirogues monoxyles de la côte est de Madagascar. Leur durée de vie peut atteindre cinq ans avec un bon entretien, en particulier par la peinture (qui sert aussi pour dessiner des éléments décoratifs).
    Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Leopold, Marc

      69381

  • Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Titre  : Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Légende  : Pêcheur Vezo avec ses enfants, remontant un filet non-maillant, utilisé à la manière d’une senne de fond pour pêcher des petits pélagiques ici à à Anakao, île de Nosy-ve, région Atsimo-Andrefana.
    Le filet en nylon est haut de plusieurs mètres et à petit maillage (10 mm de côté), avec des flotteurs de récupération (des morceaux de tongs). Un fusil-harpon (visible à l’avant de la pirogue) sera utilisé pour flécher les éventuelles grosses prises en plongeant à l’intérieur de la senne.

    L’embarcation est une pirogue traditionnelle à balancier, creusée dans un tronc rehaussé de bordés maintenus par des clous, et dont la voile a été repliée une fois arrivés sur la zone de pêche. Ce type de pirogue tient bien mieux l'océan que les pirogues monoxyles de la côte est de Madagascar. Leur durée de vie peut atteindre cinq ans avec un bon entretien, en particulier par la peinture (qui sert aussi pour dessiner des éléments décoratifs).
    Pêche à la senne de fond, Madagascar
    Leopold, Marc

      69380

  • Pêche au chalut à moustiquaire, Madagascar
    Titre  : Pêche au chalut à moustiquaire, Madagascar
    Légende  : Les pêcheurs traditionnels ciblent ici les petits poissons récifaux dans les zones peu profondes, à marée basse, ici dans la Baie de Toliara, Grand Récif de Toliara.
    Le filet (de couleur bleue) fabriqué artisanalement et muni d’une poche en moustiquaire, est tracté par deux pêcheurs à pied (à droite et au centre de la photo), à la manière d’un chalut de fond. L’ouverture du chalut est de l’ordre de 15 m en général, mais elle varie en fonction des engins. Les lests sont généralement en coquillages. Un troisième pêcheur (à droite de la photo) vérifie ici en apnée le bon déroulement de l’opération et décroche le filet des récifs si nécessaire.

    Les pêcheurs exploitent dans cette baie avec cet engin une grande diversité de poissons récifaux (plusieurs centaines d’espèces) et d’invertébrés récifaux (plusieurs dizaines d’espèces), principalement sur les fonds meubles d’herbiers. La pêche représente leur principal, sinon unique, moyen de subsistance.
    Pêche au chalut à moustiquaire, Madagascar
    Leopold, Marc

      69379

  • Pêcheurs et pirogue, Madagascar
    Titre  : Pêcheurs et pirogue, Madagascar
    Légende  : Pêcheurs à bord d’une pirogue Vezo traditionnelle à Anakao (région Atsimo-Andrefana) partant à la pêche. Certains d’entre eux de la région sud-ouest ciblent les petites pélagiques de manière saisonnière dans les zones peu profondes. Le filet, que l’on aperçoit ici au centre du bateau, est fabriqué artisanalement et muni d’une poche en moustiquaire. Les ressources pélagiques côtières constituent une source de revenus importante pour ces pêcheurs, dont l'activité représente le principal, sinon unique, moyen de subsistance.

    L’embarcation est une pirogue traditionnelle à balancier, disposant d’une voile, creusée dans un tronc rehaussé de bordés maintenus par clous. Ce type de pirogue tient bien mieux l'océan que les pirogues monoxyles de la côte est de Madagascar. Leur durée de vie peut atteindre cinq ans avec un bon entretien, en particulier par la peinture (qui sert aussi pour dessiner des éléments décoratifs).
    Pêcheurs et pirogue, Madagascar
    Leopold, Marc

      69378

  • Pêche du jour, Madagascar
    Titre  : Pêche du jour, Madagascar
    Légende  : Résultat d’une pêche du jour au filet maillant par deux pêcheurs Vezo, ici à Antsepoka (région Atsimo-Andrefana). Le filet maillant est utilisé comme un moyen de pêche active de jour : le filet est calé à pied, à marée basse, et les pêcheurs repoussent ensuite les poissons dans sa direction en tapant sur l’eau et en plongeant. Un fusil-harpon de fabrication artisanale (sur l’épaule du pêcheur de droite) est aussi utilisé pour flécher les plus gros poissons.

    Les poissons seront ici destinés à la consommation locale. Seuls les plus gros pourront être vendus et conservés chez le mareyeur en attendant le passage de l’un des collecteurs basé à Toliara (près de 180 km au sud) et opérant sur ce segment du littoral sud-ouest.
    Le pêcheur de gauche tient à la main une bouture d’algue (Euchema striatum) détachée par accident des cordages de parcs où elle est cultivée par les villageois des environs. Cette algoculture locale alimente le marché à l’export pour la production de Carraghenane.
    Pêche du jour, Madagascar
    Leopold, Marc

      69377

  • Pêche traditionnelle, Madagascar
    Titre  : Pêche traditionnelle, Madagascar
    Légende  : Les pêcheurs traditionnels de la côte sud-ouest de Madagascar, ici à Antsepoka (région Atsimo-Andrefana), ciblent les ressources des récifs coralliens avec différents engins.

    Ici, les hommes d’une famille (deux adultes et trois enfants) pêchent au filet maillant le long du rivage, à l’aide d’une petite pirogue traditionnelle. Le filet est disposé de façon à encercler une zone de récif, puis les pêcheurs effraient les poissons en plongeant, rapprochent petit à petit les deux extrémités et referment le filet.

    Cette technique se pratique à marée basse dans les zones récifales peu profondes, et procure des captures modestes (environ 1 kg de poissons avec ce coup de pêche). La petite pêche représente le principal, sinon unique, moyen de subsistance de ces familles.
    Pêche traditionnelle, Madagascar
    Leopold, Marc

      69376

  • Pêche traditionnelle, Madagascar
    Titre  : Pêche traditionnelle, Madagascar
    Légende  : Les pêcheurs traditionnels de la côte sud-ouest de Madagascar, ici à Antsepoka (région Atsimo-Andrefana), ciblent les ressources des récifs coralliens avec différents engins.

    Ici, les hommes d’une famille (deux adultes et trois enfants) pêchent au filet maillant le long du rivage, à l’aide d’une petite pirogue traditionnelle. Le filet est disposé de façon à encercler une zone de récif, puis les pêcheurs effraient les poissons en plongeant, rapprochent petit à petit les deux extrémités et referment le filet.

    Cette technique se pratique à marée basse dans les zones récifales peu profondes, et procure des captures modestes (environ 1 kg de poissons avec ce coup de pêche). La petite pêche représente le principal, sinon unique, moyen de subsistance de ces familles.
    Pêche traditionnelle, Madagascar
    Leopold, Marc

      69375

  • Pêche traditionnelle, Madagascar
    Titre  : Pêche traditionnelle, Madagascar
    Légende  : Les pêcheurs traditionnels de la côte sud-ouest de Madagascar, ici à Antsepoka (région Atsimo-Andrefana), ciblent les ressources des récifs coralliens avec différents engins.

    Ici, les hommes d’une famille (deux adultes et trois enfants) pêchent au filet maillant le long du rivage, à l’aide d’une petite pirogue traditionnelle. Le filet est disposé de façon à encercler une zone de récif, puis les pêcheurs effraient les poissons en plongeant, rapprochent petit à petit les deux extrémités et referment le filet.

    Cette technique se pratique à marée basse dans les zones récifales peu profondes, et procure des captures modestes (environ 1 kg de poissons avec ce coup de pêche). La petite pêche représente le principal, sinon unique, moyen de subsistance de ces familles.
    Pêche traditionnelle, Madagascar
    Leopold, Marc

      69374

  • Vente ambulante, Vietnam
    Titre  : Vente ambulante, Vietnam
    Légende  : Vente ambulante, près de la commune de Pù Luông, d'oeufs présentés dans un ballotin de bambou finement coupé. Au Vietnam, la vannerie d'objets en bambou a toute sa place.
    Vente ambulante, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      69291

  • Vente ambulante, Vietnam
    Titre  : Vente ambulante, Vietnam
    Légende  : Vente ambulante près de la commune de Pù Luông.
    Ici des piments verts (non arrivés à maturité) et rouges (arrivés à maturité) vendus dans des bouteilles en plastique recyclées. Les oeufs sont quant à eux vendus dans un ballotin de bambou finement coupé.
    Malgré l'intrusion du plastique au Vietnam, la vannerie d'objets en bambou perdure. Ici, un bel exemple de matériaux recyclés.
    Vente ambulante, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      69290

  • Entreposage d'urnes funéraires, Vietnam
    Titre  : Entreposage d'urnes funéraires, Vietnam
    Légende  : Usine de fabrication d’urnes funéraires entreposées.
    Ici, dans la commune de THỦ CÔNG (PHÙ LÃNG du district de Que Vo), convertie depuis une vingtaine d'années dans la production d’urnes funéraires.
    Entreposage d'urnes funéraires, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      69289

  • Urnes funéraires, Vietnam
    Titre  : Urnes funéraires, Vietnam
    Légende  : Urnes funéraires entreposées.
    Ici, dans la commune de THỦ CÔNG (PHÙ LÃNG du district de Que Vo) convertie depuis une vingtaine d'années dans la production d’urnes funéraires en terre cuite.
    Urnes funéraires, Vietnam
    Boré, Jean-Michel

      69288